Live Report

HELLOWEEN (Hellish Rock tour) - Elysée Montmartre - Paris - 5/1/2008

 
Cette date est pour moi une des plus importantes (niveau concert) de l’année. Vous me direz oui mais ce n’est que le mois de janvier ! Oui, mais une telle affiche ne se loupe pas. Ce Hellish Rock était immanquable pour ma part : tout d’abord parce que je n’ai jamais eu l’occasion de voir Helloween en concert, ensuite Gamma Ray est un groupe qui sur scène déchire et ensuite, Axxis, groupe d’ouverture que j’ai déjà vu deux fois et qui a chaque concert m’a scotché !

C’est donc en ce samedi 5 janvier que je quitte mon sud est pour rejoindre la capitale et directement la salle : l’Elysée Montmartre. Arrivé sur les lieux en milieu d’après midi, il y a déjà des fans qui attendent devant les portes espérant croiser des musiciens. Pour ma part, je rentre dans la salle. Et là grande surprise, tous les musiciens sont là (sauf Andi Deris), assis tranquillement, alternant moments de rigolades et balances.

Fini les rigolades, il est 18h et les portes ouvrent. La salle se remplie bien rapidement. A 18h40 les lumières s’éteignent et voilà que l’intro d’Axxis (Voices of Destiny) se lance et la claque arrive immédiatement quand Bernhard et Anna (chanteuse de Magica) déboulent sur scène. Le ton est donné : le public chante, cri, saute. Les musiciens sont percutants et se donnent à fond. Il faut dire que depuis l’album Time Machine sorti en 2004, le groupe ne cesse de se faire connaître en France. Et là leur dernier album Doom Of Destiny est une tuerie ! Niveau set liste, je ne m’en souviens pas exactement mais ils ont joué 35 minutes dont des morceaux comme : Doom Of Destiny, Kingdom of the night, Angel of Death, Dance with the dead, Better life… Monstrueux quoi !

Seconde partie du gâteau, c’est au tour de Gamma Ray de promouvoir leur nouvel album Land Of The Free part2. Et là encore, il n’y a pas de soucis, nos quatre comparses s’en donnent à cœur joie et comme à leurs habitudes sautent de tous les côtés. Dan Zimmerann quand à lui est toujours aussi monstrueux et impressionnant. Par contre juste avant le rappel, lors de sa sortie, je l’ai senti bien essoufflé et fatigué. Quoi qu’il en soit, il est resté carré, comme le groupe, du début jusqu’à la fin. Le point fort est venu du morceau Heavy Metal Universe où Kai Hansen à fait chanter le public. Un titre qui à durer 10 minutes ! Enorme !

Voici la set liste :
Welcome
Heaven can’t wait
New world order
Fight
Empress
Valley of the kings
Rebellion in Dreamland
Into the storm
Heavy Metal Universe
Ride the sky
Somewhere out in space
--
Send me a sign


Maintenant au tour des gros monsters de la soirée: Helloween !!! Autant dire que le set commence fort car ce n’est pas moins que le génial Halloween qui est joué. Un retour aux sources d’enfer. Le groupe tiens la grande forme, le décor de la scène est super, les jeux de lumières aussi.
Andi Deris est un vrai frontman, il est de partout, souriant et proche du public et de ses fans qui ne loupent pas une occasion de chanter en cœur avec le groupe. D’ailleurs Andi, à précisé qu’à ce rythme là, rien ne servait à ce qu’il reste sur scène vu le public d’enfer qu’il y avait !

Moment très joyeux aussi, après le solo de batterie (fort long et chiant à la longue) : un décor se rajoute sur scène, les rideaux s’ouvrent et ? Ce ne sont pas moins qu’Andi, Sascha et Markus qui apparaissent en Léprechaun et se mettent à jouer Smoke On The Water (Deep Purple) version Rayman contre les lapins encore plus crétins. Pour conclure ce moment hilarant, Weiki arrive avec une mitraillette et tue tout ce joli monde. Un bon tripe.

Le moment fort du concert reste quand même le jam entre les membres de Gamma Ray et Helloween sur Future World et I Want Out ! Monumental. Pour ma part, le moment chaud restera la chanson March Of Time qui est un vrai chef d’œuvre sur album comme en live !

Set liste :
Halloween
Sole Survivor
March Of Time
As lons as I fall
A tale that wan’t right
Drum solo
King for a 1000 years
Eagle fly free
The hells of the 7bells
If I could fly
Dr Stein
--
Medley – I can/ Where the rain grows/ Perfect gentleman/ Power/ Steel Tormentor/ Keeper Of The Seven Keys
--
Future World
I want Out


Conclusion: une super date qu’il ne fallait manquer car l’ambiance a été d’enfer, les groupes aussi, le son aussi… Une soirée parfaite!
 
Critique : Lionel
Date : 5/1/2008
Vues : 1527 fois