Live Report

HELLFEST - Backstage 16-06-12 - 17/7/2012

 
Cette journée de samedi restera sûrement mon meilleur souvenir. Pour commencé j’ai retrouvé la civilisation moderne, à savoir que j’ai pris (enfin !) une douche. Après un tour au pti dej, la journée commence tranquillement…jusqu’à l’arrivée de quatre énergumènes déjantés, les STEEL PANTHER mettent le feu à la conférence de presse. Questions improbables, allusions perverses multiples, rois du 20ème degré ! J’adore. Le show que le groupe délivre quelques minutes plus tard me mettra également sur le cul. Un bon groupe à découvrir.
Retour au boulot pour interviewer nos bons concitoyens de MASS HYSTERIA, Raphaël et Yann, que je remercie au passage, ainsi que Sabrina.
L’après midi, la machine semble bien huilée. La météo est au rendez vous, tout se passe bien, les transitions aux box sont fluides, les équipes commences à se connaitre et un esprit de camaraderie s’installe. Les mecs de CRASHDÏET étaient bourrés mais on a bien géré.
J’ai le temps de siffler quelques mousses de temps en temps, et aujourd’hui j’ai fait l’acquisition d’un pass backstage.
Les backstage c’est tout simplement énorme. Une salle de reste géante, un bar plein air et une salle de repos lounge où Michel Lâg expose. Avec ce pass j’allais chercher les manager ou responsables des groupes en cas de demande d’interview, mission assez passionnante je dois dire. N’ayant pas beaucoup de show que je souhaite voir, mon temps VIP sera couronné de succès. Je rencontre enfin mon idole ultime : Tobias Sammet !! Un moment inoubliable.
J’enchaine ensuite avec d’autres invités de marque, comme Richard Fortus (GUNS ‘N ROSES), Dirk Sauer et Felix Bonhke (EDGUY), Stephan Forte et Michel Lâg (On dirait les deux meilleurs potes au monde).
Après ce moment mythique, je file préparer la conf de MACHINE HEAD qui affiche quasi complet. Je me faufile entre les journalistes pour passer le micro, qui sert peu étant donné que la Main Stage fait BEAUCOUP de bruit !
Après la dite conférence, je file voir les deux très bons shows d’EDGUY et WITHIN TEMPTATION. Le public semble conquis à en juger les pichets levés, pour l’instant le festival est une réussite, d’autant plus que cette journée affiche complet !
Le journée de l’espace presse arrive sur la fin. Deux invités et pas des moindre vont encore faire leur apparition pour être interviewé par ARTE et OUÏ FM. Ainsi les béotiens de ARTE TV (qui bitent rien au métal) vont avoir le privilège d’interviewer Sharon Del Aden et Nergal (respectivement WITHIN TEMPTATION et BEHEMOTH). J’en profite pour faire une photo et une dédicace (oui il faut bien amortir le pass VIP).
On continue sous notre bonne étoile : les GUNS commencent à l’heure !!! ALLELUYA !! Je regarde deux trois chansons histoire de, mais chui pas fan et la diva semble elle-même être aussi motivé qu’un bœuf qui va à l’abattoir. Du coup je regarde quelques minutes les quatre filles qui dansent quasi nue, là au moins y’a un truc intéressant à voir.
Je n’aurai pas la chance de voir BEHEMOTH tant la foule était dense. Je me console avec un apéro Jack Daniels et quelques bières, avant de filer un coup d’aspiro vite fait et hop, dans les bras de Morphée. Caillage de miches ultime et hop, la bataille décisive se prépare.
 
Critique : SBM
Date : 17/7/2012
Vues : 1526 fois