Live Report

ONE HOUR HELL - LOCH VOSTOK - PERSEFONE - La Boule Noire - 25/8/2015

 
Une dizaine de jour après le fabuleux Motocultor, la tête encore pleine de riffs et de larsen, je vais ce 25 août à la Boule Noire ce soir pour assister à un concert des plus mémorables.

L'ambiance sera presque familiale ce soir, une trentaine de headbangers tout au plus, et pourtant c'est un concert qui aurait mérité quelques centaines supplémentaire.
La suède sera à l'honneur ce soir, avec 3 groupes, LOCH VOSTOK, ONE HOUR HELL et pour finir PERSEFONE, et je ne vous cache rien, je vous garde le meilleur pour la fin!

ONE HOUR HELL remplissent la "toute" petite scène. Il nous abreuveront d'un trash typé Death bien énergique, que semblent apprécier les quelques spectateurs. Le set durera une trentaine de minutes.

Le second groupe monte sur scène, et ce sont les suédois de LOCH VOSTOK qui vont tenter de relever la température d'un cran. Quand a leur implication et leur énergie, rien à dire... on aura même le droit à un cassage de corde dans les règles de l'art en plein set, fièrement prôné par le chanteur/guitariste. Seulement, niveau son ... je ne serais pas aussi positif, la batterie bien que partagée par l'ensemble des groupe de ce soir sonne assez mal. Cymbales déchirées, à l'envers, redécoupées, pour certains groupes de djent, je suis complètement favorable ... ici, je ne suis pas convaincu. Le son est brouillon, la voie (clair et growl) est poussive, et manque presque de justesse. Non, ce n'est pas le groupe qui m'a convaincu cette soirée. Plutôt proche du public, ils s'autorisent quelques blagues, le groupe me parait bien sympathique.

Puis j’assiste à l'apologie de ma journée, PERSEFONE ! Le groupe de métal djent vont nous faire passer un très bon moment avec eux. La batterie sonne complètement différemment, les contre temps, les rythmes plus complexes, tout est minutieusement réfléchi, et précisément frappé. Le chanteur a une sacrée présence sur scène, bouge, headbang, chauffe la foule. Le public aurait pu être constitué de 10 ou de 1000 personnes, ils se défoncent sur scène tout autant! Puis remontée en apothéose (pour les plus geeks d'entre nous) avec la marche impériale d'une justesse qui frise la perfection, suivie d'une cantina toute aussi top! Leur set terminé, c'est comme si la salle avait doublé voir triplé d’affluence à entendre les applaudissements!

Bref, si un jour, vous entendez qu'ils passent proche de chez vous, ne cherchez pas, ne réfléchissez pas, allez y!
Juré, vous passerez un sacré bon moment!

Un grand merci à Roger pour avoir permis ce live report.

Ecrit par Marc Richard
 
Critique : Stephan
Date :
Vues : 1928 fois