Live Report

AMON AMARTH - TESTAMENT - Transbordeur - Villeurbanne - 13/11/2016

 
Ahah contre toute attente… En fait non je m'y attendais… Désolé pour cette entrée dramatique inutile. BREF… question niveau CE1. Ça donne quoi cinq vikings à Lyon ? Un bon gros bordel complet !!
Et oui AMON AMARTH est de passage en ville et bien décider à transformer le Transbordeur Valhalla. Bon avant le festin y'a l'apéro, et c'est là qu'un allié non négligeable se montre…

Visiblement GRAND MAGUS a eu un souci de planning… Je n'ai pas les détail mais du coup ils ont visiblement joué très tôt, à l'heure d'ouverture donc je ne les ai pas vu (comme beaucoup de monde) donc on passe directement à TESTAMENT qui vient défendre sur le sol français son dernier album « Brotherhood of the Snake ».
Le moins que l'on puisse dire c'est que le groupe est attendu. Salle bondée (sérieux c'est galère pour se chercher une bière) chaud patate, les californiens ont de l'énergie, et les titres choisis font mouche à chaque fois. Chuck toujours aussi charismatique est un leader incontesté, la voix est impeccable, puissante, ça se respecte.
Des titres comme « Rise Up » ou « Into The Pit » m'ont mis quelques claques. Alex Skolnick m'a fait pleurer une fois ou deux sur ses soli… le vilain. Tant pis moi j'ai ma bière !! NA !!

Mais bon je me ressaisi parce que là, entre vikings y'a pas de larme. Là on part pour une heure de bière, de cris victorieux, et du son très très lourd.
Nos valeureux guerriers entrent sur une scène bien décorée, avec le support de la batterie comme un casque viking, c'est génial. Malheureusement les deux proues de Drakkar n'y seront pas… ni les effets pyro cela dit… Dommage.
Histoire de mettre tout le monde d'accord, AMON AMARTH déboule sur « Pursuit of Vikings ». Carré, propre, ça pose l'ambiance. L’enchaînement avec « As Loke Falls » est bizarre mais pourquoi pas. Le groupe dans la set list nous livre un bon best of, mais semble bien décidé à faire valoir son dernier opus « Jomsvikings ». Nous jouer à la suite « First Kill », « The Way of the Vikings » et « At Dawn First Light » en est la preuve.
Le public est comme je l'attendais. Bon enfant, envie de faire la fête et de chanter. Et dieu sait que ce soir ça à chanté à l'unisson. Le groupe est très apprécié et le public le fait sentir.
Johan, très en voix assène des tueries comme « War of The Gods », « Death in Fire » (qui pète moins sans les flammes), ou le « surtestostéronédanstafacequetusaispascequit'arrive » : « Destroyer of the Universe ». A côté de ça « Cry of the Blackbirds » est un poil en deça mais ça passe quand même bien en live.

De temps en temps, pour le côté spectacle, des figurants se battent sur scène avec épées et boucliers, vêtus de costumes vikings. Autant vous dire que le public adore !! Et moi aussi ! Avec une bière dans ma corne j'ai l'impression de regarder la série « Vikings », sans Ragnar, mais avec une super BO… Plutôt cool en fait quand on le dit comme ça !
Loki fera son apparition sur scène lors de l'excellent « Father of the Wolves », toujours pour le spectacle. Le groupe est vraiment taillé pour la scène. Y'a pas à dire, mettre autant d'efforts dans un show c'est pour les fans, et pour ça on dit tous merci.
Petite pause apéro avec finalement bien peu de cornes levées sur « Raise Your Horns »… Oh Lyon vous nous faites quoi là ??
Dernier point, il semblerait que malgré sa carrure Johan Hegg ne soit pas assez fort pour mettre un volée à Jörmungandr (le serpent qui entoure Midgard et se frite contre Thor lors du Ragnarok) pendant « Twilight of The Thundergod ». Ce qui veut dire que le Mjölnir de Johan est en vrai toc et/ou que le serpent gonflable est de très bonne manufacture !

Une soirée passée bien vite… Je maintiens mon avis que AMON AMARTH est un vrai groupe de scène. Le groupe possède un énergie énorme, magnifiquement canalisée par le vocaliste souriant (un nounours quoi), aidée par un son au poil et un public chaleureux. Merci à tous les intervenants de cette soirée ! May the horde raise the horns !


SETLIST TESTAMENT :

1. Brotherhood
2. Rise Up
3. Pale King
4. Disciples
5. New Order
6. Dark Roots
7. Stronghold
8.Into the Pit
9. Over The Wall
10. Formation


SETLIST AMON AMARTH :

1. Pursuit of Vikings
2. As Loke Falls
3. First Kill
4. The Way Of Vikings
5. At Dawn First Lights
6. Cry Of The Blackbirds
7. Deceiver of The Gods
8. On A Sea of Blood
9. Destroyer of The Universe
10. Death In Fire
11. One Thousand Burning Arrows
12. Father of The Wolves
13. Runes to My Memory
14. War of The Gods
15. Raise Your Horns
16. Guardians of Asgaard
17. Twilight of The Thundergod.
 
Critique : SBM
Date :
Vues : 1528 fois