Live Report

BERNARD MINET METAL BAND - Nouveau Casion - Paris - 13/2/2020

 
En première partie de Bernard Minet Metal Band, on découvre un très bon tribute band : les Montpelliérains de The Roadies of the D. Formé en 2013, ceux-ci sont le tribute band du groupe satirique américain Tenacious D, formés par Jack Black et Kyle Glass. Ils reprennent en accoustique les plus fameux titres de ces derniers dont "Tribute", "Rize of the Fenix" et "Master Exploder". Tout cela dans une ambiance décontracté en claquettes-chaussettes. Le groupe ne se contente pas de cela nous offrant également de très bonnes versions du "Ace Of Spades" de Mötorhead et du "Chop Suey" de System of A Down. Une très bonne entrée en matière.
Bernard Minet arrive ensuite sur scène accompagné de son metal band : les cannois de Heart Attack. L'homme semble véritablement enchanté d'être sur scène et le public lui réserve une ovation avant même que les premières notes ne résonnent. Les premiers titres montrent que faire des version metal des tubes du Club Dorothée n'est pas toujours évident et "Goldorak Go" et "Bioman" rament un peu. En revanche "Silver Hawks" sonne très bien et rappelle le bon hard-rock 80's.

Si tout n'est pas toujours réussi musicalement, on passe néanmoins un super moment car Bernard Minet se donne à fond. Il s'avère par ailleurs fort drôle lorsqu'il introduit ses morceaux et n'hésite pas à s'amuser des clichés véhiculés à son encontre. "Les Samourais de l'éternel", " Un Collège Fou,Fou,Fou" sonnent plutôt bien et "Jeanne et Serge" est un des meilleurs moments du show avec ses riffs aux accents punks californien.
Bernard Minet joue deux fois de suite "Denver et le dernier dinosaure" tant le public a tripé sur le morceau. Sur "Ken Le Survivant" il montre sa culture metal réclamant un wall of death au public.

On se serait en revanche bien passé de "La Fête au Village" qui n'a pas grand intérêt. Heureusement le final est vraiment bon avec "La Chanson des Chevaliers", "Les Chevaliers du Zodiaque" et surtout l'incontournable "Capitaine Flam" dont on se rend compte que version metal ou pas, c'est un très bon morceau à la mélancolie prenante.
Au final, un concert agréable qui fait passer un très bon moment. Certes, la fibre nostalgique y est pour beaucoup mais est-ce un problème ? Bernard Minet semble très heureux dans ce nouveau projet et sa bonne humeur est communicative.

Si toutes ses adaptations ne sont pas réussies, la plupart le sont et par les temps, plutôt difficiles, qui courent, passer un concert le sourire aux lèvres en retrouvant ce même sourire sur les gens qui nous entourent est déjà très bien.
 
Critique : Pierre Arnaud
Date : 13/2/2020
Vues : 1573 fois