Live Report

SORTILÈGE - MANIGANCE - ÉLYSÉÉ MONTMARTRE - Paris - 15/4/2022

 
Organisation : Base Productions / Verycords

Vendredi 15 avril, 20h tapantes et l’Elysée Montmartre est déjà bien rempli pour une belle soirée de hard rock, heavy et power metal à l’ancienne et en français, avec des pointures de ces genres. C’est le groupe Manigance qui ouvre le bal, et c’est le cas de le dire, puisque leur tournée s’appelle « Le bal des ombres ». Les cinq musiciens (Carine Pinto, François Merle, Stéphane Lacoude, Patrick Soria et Lionel Vizerie) ont le souci du détail et ont soigné l’esthétique de leur show, du gigantesque backdrop reprenant le visuel du dernier album « Le Bal des ombres » aux accessoires scéniques, en passant évidemment par les costumes (robe noire à froufrous pour la chanteuse un peu goth rock, chapeau haut-de-forme ou pantalons à motifs et à chaînes, queue-de-pie pour les musiciens). De nombreux problèmes techniques se produisent pendant le concert, conduisant à de nombreuses coupures de son et petites pauses, mais les musiciens ne se démontent pas et ne perdent pas leur bonne humeur, acceptant les aléas du direct. Le groupe fut accompagné sur un titre par des couples de danseurs et danseuses qui réalisèrent une chorégraphie mêlant bal et tango, dans une ambiance sexy chic et mystérieuse, à grand renfort de résille, dentelle, masques ou autres accessoires – même si je ne suis pas le public idéal pour ce genre de mise en scène la performance est bien ficelée et bien réalisée si l’on est sensible à cette esthétique. L’ambiance fut assez joyeuse et conviviale, les échanges avec le public ravi furent chaleureux, autant dire que l’entrée en matière était cohérente pour la suite ; un set d’une grosse demi-heure agréable et pro en dépit des soucis de son.

Setlist : 1) Sang froid 2) Héritier 3) Huis-clos 4) Volte-face 5) Bal des Ombres 6) Pur Sang 7) Arrêt de mort 8) Larmes de l’univers

Après un changement de plateau extrêmement rapide et efficace, hop pas le temps de niaiser, Sortilège prend la suite à 21h, et tout le monde acclame joyeusement Christian « Zouille » Augustin et ses sbires. Le set tout en heavy et power démarre avec des classiques, en commençant par « Marchand d’hommes », les albums « Larmes de héros » et « Métamorphose » seront d’ailleurs à l’honneur avec 5 titres issus de chaque, mais 4 titres du récent album « Phoenix » sorti en 2021 seront également interprétés, ainsi que 2 nouveautés extraites du futur opus. Cet équilibre entre tubes, chansons récentes et morceaux inédits semble ravir le public on ne peut plus réceptif, l’alternance entre refrains repris en chœur par les fans et découverte attentive des futurs hymnes est appréciable. Bon nombre de spectateurs partent rapidement dans un pogo massif, ponctué de lancer de bière et de quelques slams. Certains titres plus calmes façon power ballads ramènent un peu de douceur dans la salle, tandis que d’autres plus teigneux avec une touche punk ravivent la flamme, l’équilibre entre ces deux directions est maintenu pendant tout le concert. Christian Augustin est à fond, très charismatique et énergique, avec une voix puissante et une articulation bien compréhensible, ce qui est toujours plaisant pour profiter de textes ciselés et poétiques en français. Les musiciens sont tous très souriants, plutôt remuants et poseurs, ils donnent l’impression de s’éclater et d’être sincèrement ravis de ces retrouvailles avec le public à l’occasion de la reformation du groupe et de la sortie d’un nouvel album après tant d’années ! Le professionnalisme est palpable, on sent que le show est solide. Deux invités prestigieux accompagnèrent Sortilège, tout d’abord Lynda Basstarde de Furies, pour « Chasse le dragon », puis Stéphane Buriez de Loudblast, pour « Gladiateur ». Ils revinrent ensuite tous deux pour accompagner le groupe lors d’un final sur le titre éponyme « Sortilège ». Un excellent concert géré avec brio, avec un parfait équilibre entre des titres pêchus donnant envie d’en découvre et des morceaux à la fois doux et épiques.

Setlist : 1) Marchand d’hommes 2) Messager 3) Progéniture 4) Civilisation perdue 5) Phoenix 6) Le cyclope de l’étang 7) Walkyrie 8) Délire d’un fou 9) D’ailleurs 10) Chasse le dragon 11) Amazone 12) Toujours plus haut 13) Vampire 14) Majesté 15) Gladiateur 16) Quand un aveugle rêve 17) Mourir pour une princesse 18) Sortilège
 
Critique : Elise Diederich
Date :
Vues : 214 fois