Live Report

MGLA - LA MACHINE DU MOULIN ROUGE - Paris - 24/5/2022

 
La Machine du Moulin Rouge nous offre ce soir-là une affiche cent pour cent black metal polonais. On débute avec Odium Humani Generis formation de Lódź qui nous a offert un très bon premier album « Przeddzien » sorti en 2020. La formation pratique un black atmosphérique particulièrement intéressant. Leur musique est lourde avec quelques passages plus énervés pour bonne mesure. On note aussi parfois des influences qui vont au-delà du black avec des incursions quasi cold-wave. C’est sombre et froid comme une forêt polonaise la nuit et c’est pour tout dire excellent. Le public ne s’y trompe pas qui leur réserve un très bon accueil.

In Twilight’s Embrace existe depuis près de vingt ans. Le groupe a changé d’orientation musicale depuis ses débuts passant du death au black. C’est dans ce genre que le combo a offert ses meilleurs albums comme en atteste le récent « Lifeblood ». In Twiligh’s nous délivre logiquement une set-list plutôt orienté black. Le chanteur du groupe joue à fond sur le côté démoniaque et se démène comme un diable sorti de sa boite. Si In Twilight’s Embrace est sans doute un groupe moins intéressant que Odium Humani Generis on passe quand même un bon moment en leur compagnie.

MGLA débarque ensuite sur scène. Les musiciens tous cagoulés ne bougent quasiment pas d’un centimètre durant tout le concert et pourtant la puissance de feu des Polonais nous scotche littéralement. Le combo axe la majorité de sa set list sur ses deux derniers albums, « Age of Excuse » et « Exercices in Futility » qui occupent 8/10 eme de celle-ci (on a droit en plus à « «Mdlości II » et à « With Hearts Toward None I »). Il est peu de dire que ce concert est impressionnant. C’est bien simple on a l’impression une heure durant de se prendre un TGV en pleine face. C’est carré, ultra puissant et très fort musicalement. Une leçon de black metal et un show qui frise la perfection. Le groupe se retire sans un mot mais avec MGLA il n’est point besoin de discuter : la musique parle pour elle-même.

Une soirée en tous points remarquables qui donne envie de découvrir d’autres groupes black polonais tant cette scène nous offre de groupes fort intéressants.
 
Critique : Pierre Arnaud
Date : 24/5/2022
Vues : 81 fois