Live Report

MUSHROOMHEAD - La Maroquinerie - 30/6/2022

 
J’arrive trop tard en ce jeudi soir pour voir la première première première partie de Muhroomhead, Scarlet Riot mais pas trop tard pour la première partie : Sickret. Les Suisses offrent un mélange metal-hip/hop intéressant et agréable à l’écoute. Une bonne énergie, de bonnes vibes, du nu-metal un peu à l’ancienne, on passe un moment très plaisant en leur compagnie.

Originaire de Cleveland dans l’Ohio, Mushroomhead est un groupe culte qui a montré la voie dans le genre nu-metal/metal alternatif/metal indus. Ces genres sont un peu en perte de vitesse dans la scène metal mais près de trente ans après leurs débuts les Américains restent encore très intéressants. Leur dernier album en date « A Wonderful life » sorti en 2020 chez Napalm Records arrivait après un long gap de six ans puisque l’album précédent du groupe, « The Righteous and the Butterfly » était paru en 2014. Le nouvel opus voyait aussi un changement de line-up qui n’influait pas fondamentalement sur la musique produite par Mushroomhead.

Sur scène le combo reste très bon. Leur mélange metal indus/metal alternatif/nu-metal est parfait pour la scène et il se dégage de ce show une bien belle énergie. Les membres du groupe n’hésitent pas à slammer sans arrêt dans le public ce qui ajoute à l’effet de communion avec celui-ci. Vocalement il y a toujours cette influence Mike Patton de Faith No More qui fait son petit effet.
Le groupe nous offre pas mal de titres de « XIII » son album le plus connu : « Destroy the World around me », « Kill Tomorrow », « Sun Doesn’t Rise » et « The Dream is Over ». On se rend compte à leur écoute que près de vingt ans après leur parution ses titres ont bien vieilli.

On a même droit à d’encore plus vieux morceaux avec « 43 » et « Bwomp » tirés des deux premiers albums du groupe, parus respectivement en 1995 et 1996 ce qui nous ne rajeunit pas. Le combo délivre ensuite une excellente reprise de « Empty Spaces » un morceau de Pink Floyd que l’on trouve sur « The Wall ».
Un excellent concert au final, bien fun et festif. Un show avec une ambiance de fête qui prouve que le nu-metal et le metal alternatif ne sont pas morts.
 
Critique : Pierre Arnaud
Date : 30/6/2022
Vues : 1577 fois