Live Report

ORANGE METALIC FESTIVAL 2022 - Théatre Antique d'Orange - 16/8/2022

 
C’est en ce chaud mardi du mois de la mi août qu’a lieu la première édition de l’ Orange Metalic Festival qui accueille dans le cadre idyllique du Théatre Antique d’Orange trois groupes prestigieux, à savoir Within Temptation / Epica / Beast In Black, pour retourner les murs de ce colosse romain et au passage, essayer de braver une météo qui s’annonce compliquée: vigilance orange (non ce n’est pas une blague) pour ce qui est de orages / tonnerres et pluie.

Mais les metaleux sont des coriaces et sont venus en grand nombre, remplissant quatre vingt pour cent (ou un peu plus) de la jauge.
Les hostilités sont lancées avec les finnois de Beast In Black, et il faut le dire, ils n’y sont pas allés de main morte. Énergiques et souriants, ils ont immédiatement mis le public dans leur poche avec un set, certes court, mais puissant. Huit titres qui sont passés à une vitesse fulgurante. On en aurait bien repris. C’était une première pour ma part, c’était la partie attendue, et trépigne d’impatience de pouvoir apprécier le groupe sur un concert en tête d’affiche. Petit bémol, car il y en a eu un quand même, enfin deux. Le premier le son: bien mais pas assez bien mixé. C’est logique, c’est le groupe d’ouverture mais ça fait quand même râler. Enfin, Yannis qui dès le début du concert oublie d’allumer son micro et chante quelques secondes pour lui…

Set liste:

Blade Runner
From Hell With Love
Beast In Black
Hardcore
Die By The Blade
One Night In Tokyo
Blind And Frozen
End Of The Word

Au tour du second gros morceau de la soirée: Epica. On ne compte pas le nombre de personnes arborant fièrement un t-shirt à l’effigie du combo. Changement de plateau express, décor splendide (vu au Hellfest) et une set liste légèrement différente (deux titres différents). Sans grande surprise les hollandais rentrent directement dans le vif du sujet et continuent de participer à cet embrasement du théâtre antique. Pas de grosse surprise donc sur le set et sur sa dynamique mais on notera l’efficacité de « Beyond The Matrix » qui a littéralement fait exploser le public. Mention spéciale à Coen Janssen qui était à deux cent, allant dans tous les sens sur scène et même hors scène. Coup de coeur: un wall of Death dont les murs se souviendront encore, et un Circle Pit en prime.

Set liste:

Alpha
Abysse Of Time
The Essence Of Silence
Victims Of Contingency
Unchain Utopia
The Skeleton Key
Cry For The Moon
Code Of Life
Beyond The Matrix
Consign To Oblivion

C’est maintenant à Within Temptation de fouler les planche de cadre mythique. Le temps se fait un peu plus menaçant mais on passe outre. Autant le dire de suite, j’ai vu le groupe plusieurs fois sur scène mais cette fois-ci était certainement un des concerts les plus dynamiques auxquels j’ai pu assister. Du début à la fin il s’est dégagé une énergie, un super feeling. On a sentit Sharon et le groupe vraiment heureux de reprendre la route des concerts. On aussi eu la chanson d’assister à la première en live du titre « Don’t Pray For Me » qui a passé avec succès ce cap vis à vis du public. Autre point notable, sur « Raise Your Banner » Sharon a brandi le drapeau Ukrainien et l’a fait vivre sur l’ensemble de la chanson. Mais difficile de choisir un titre en particulier sur cette performance. S’il fallait en faire ressortir un trio de tête, je dirais « And We Run, What Have You Done et In The Middle Of The Night ». Tout était bien en fait, et même le ciel ne nous est pas tombé sur la tête.

Set liste:

The Reckoning
Paradise (What About Us?)
In The Middle Of The Night
Stand My Ground
Faster
The Purge
And We Run
Don’t Pray For Me (Live debut)
Shed My Skin
Raise Your Banner
Angels
Entertain You
What Have You Done
Ice Queen

Rappel:

Our Solemn Hour
Supernova
Stairway To The Skies

Rappel 2:

Mother Earth

Pour une première édition, le Orange Metalic Festival a fait fort et on se languit déjà la round 2 !
Le public était là, des plus jeunes aux plus âgés, le tout dans une traditionnelle ambiance festive et conviviale dans laquelle on voit ou revoit des têtes familières (public ou médias). Merci !
 
Critique : Lionel
Date : 16/8/2022
Vues : 147 fois