Live Report

KLONE - THE OLD DEAD TREE - Le Trabendo - Paris - 11/2/2023

 
Klone se produisait à Paris au lendemain de la sortie de son dernier album « Meanwhile ».

Pour ouvrir la soirée on découvrait Patròn. Le groupe évolue dans un style fort éloigné des deux autres groupes à l’affiche ce soir-là : The Old Dead Tree et Klone mais partage avec ces derniers le fait d’être sur le même label : Klonosphère. Patròn nous offre un mélange de rock originel puisant dans les 50’s et de rock stoner à la Queens of the Stone Age. Le mélange fonctionne bien et le chanteur du groupe possède la voix de crooner qui sied au genre. Même si musicalement c’est fort loin de TODT et de Klone le public leur réserve quand même un accueil chaleureux preuve à la fois du bon goût de la salle et de son éclectisme musical.

En assistant au concert de The Old Dead Tree qui suit on se dit que les gens de Klone ont sacrément confiance en eux pour offrir la première partie à un tel groupe. Car c’est peu de dire que la performance des parisiens est remarquable. Le groupe est devenu culte depuis des années et à la vision de leur set on comprend aisément pourquoi. Il y a des retours qui ne riment à rien. Celui de The Old Dead Tree est tout le contraire. Le groupe a évolué musicalement depuis leurs débuts s’éloignant du metal gothique pour aller vers des territoires plus death progressif. The Old Dead Tree n’est pas pour autant un pur groupe metal car il s’autorise des incursions vers des territoires plus classiquement rock qui fait tout le charme et l’originalité du groupe. A la fin de leur set le combo nous donne rendez-vous au Hellfest le 18 juin. Nous y serons à coup sûr.

«Meanwhile » le dernier album de Klone est sorti la veille de ce concert parisien. Le disque montre que les poitevins sont aujourd’hui au sommet de leur art. Sur scène ils sont carrément impressionnants avec notamment une section rythmique monstrueuse. C’est carré, puissant et terriblement efficace. Mais ce qui impressionne le plus c’est incontestablement Yann Ligner, le chanteur du groupe. Celui-ci sans en faire des tonnes possède un charisme hors normes et tient la salle au creux de sa main. Klone est devenu depuis des années maintenant ce qui se fait de mieux en matière de prog en Europe avec Porcupine Tree. Le combo a su moderniser et insuffler un souffle nouveau au genre ce qui fait toute la richesse et le sel de sa musique. C’est un groupe tellement aventureux que lorsqu’il fait une reprise ce n’est pas de Pink Floyd ou de Led Zep comme on pourrait l’imaginer mais de Björk : « Army of Me ». Les poitevins nous offrent ce soir-là une majorité de titres de leurs deux derniers albums : « Le grand voyage » et « Meanwhile » et conclut ce show splendide par un non moins splendide « Yonder » en rappel. Du grand art.
 
Critique : Pierre Arnaud
Date : 11/2/2023
Vues : 368 fois