Live Report

SWALLOW THE SUN - DRACONIAN - Backstage By The Mill - 18/4/2023

 
Encore une super affiche proposée par Garmobonzia en ce mois d’Avril. On rate malheureusement les Italiens de Shores of Null programmé très tôt dans la soirée. Dommage car ce groupe est vraiment excellent et on aurait vraiment aimé voir ce qu’ils donnent live (on se rattrapera en allant voir leur set à Montpellier ce week-end).

Draconian suit et on est très heureux de retrouver Lisa Johansson au chant. Lisa a été la chanteuse du groupe de 2002 à 2011 enregistrant avec le groupe ses cinq premiers albums. Il y a dix ans Lisa était partie pour des raisons personnelles. La revoir aujourd’hui est un vrai bonheur. Car Lisa est une immense chanteuse et l’entendre ce soir là prouve encore une fois quelle immense artiste elle est. Draconian a toujours développé une musique dans laquelle était marquée le contraste entre les voix masculines quasi black et la voix féminine mélodique. On est emporté ce soir-là par cette dualité magique. Les Suédois délivrent un set très axé sur leur dernier album en date, le très bon « Under a godless veil » sorti il y a trois ans. Mais le combo n’oublie pas pour autant ses classiques et nous offrent de très belles versions de « Daylight Misery », « Seasons Apart » ou « Elysian Night ». Le concert est de toute beauté et dès le début de celui-ci on sent une quasi fusion entre le public et la salle. Il y a de la magie dans l’air et Draconian montre ce soir que trente ans après ses débuts le groupe reste une valeur sûre du metal gothique.

Swallow the Sun nous émerveille depuis plus de vingt ans étant devenu avec les années l’une des références mondiales en matière de death/doom. Les finlandais ont sorti il y a deux ans un album superbe « Moonflowers » qui maintient le niveau d’excellence qui est le leur depuis leurs débuts. Deux ans auparavant ils nous avaient offert ce disque fabuleux qu’est « When a shadow is forced into the light » sur lequel le groupe commençait à développer le chant clair ce qui donnait à leur musique une encore plus grande profondeur et une émotion rare. Ce mélange chant clair/growl donne aux morceaux joués par le groupe un côté poignant qui prend aux tripes. Swallow the Sun délivre un très émouvant « Stone Wings » à la mémoire de la talentueuse Aleah Stanbridge compagne de Juha Raivio, emportée par un cancer en 2016. Le concert est à l’image de ce titre : fort, poignant et émouvant. Les Finlandais délivrent une majorité de titres lents mais n’hésitent pas à accélérer le tempo comme sur le dévastateur « Descending Winters » quasi black metal. Le combo tire sa révérence sur le sublime « Swallow (Horror, Part One) » un morceau qui vingt ans après sa création n’a pas pris une ride. Un très grand concert de la part d’un très grand groupe.
 
Critique : Pierre Arnaud
Date : 18/4/2023
Vues : 251 fois