Live Report

NANOWAR OF STEEL - TRAGEDY - Le Petit Bain - 3/5/2023

 
Superbe affiche de metal parodique en ce mercredi soir au Petit Bain avec les Américains de Tragedy et les Italiens de Nanowar of Steel.

Tragedy avec son sous-titre All Metal Tribute to the Bee-Gees and Beyond annonce ainsi la couleur : un tribute band aux Bee Gees et au disco. Depuis 2008 le groupe nous a offert nombre d’albums jouissifs qui ont fait d’eux l’un des meilleurs groupes parodiques en activité. Leur dernier disque en date, « I am Woman » sorti cette année est encore une fois une bien belle réussite avec de supers covers du « I’m so excited » des Pointer Sisters, du « She Bop » de Cindy Lauper ou encore de « Flashdance ». On imagine bien que tout cela va sonner ultra fun et festif sur scène et on ne se trompe pas. Les reprises sont toutes géniales, le groupe assure à mort et si tout cela est fait pour le fun c’est aussi super bien foutu. C’est drôle bien sûr mais aussi super bon musicalement. On passe un excellent moment en compagnie du groupe et les versions metal de « Gimme Gimme Gimme » de Abba, de « Staying Alive » des Bee Gees ou du « Y.M.C.A » de Village People sont toutes excellentes. Un super concert et une belle ambiance de fête.

Nanowar of Steel est dans un autre registre metal parodique tout aussi bon. Les Italiens sont peut-être plus clairement metal que Tragedy car même si la parodie est évidente certains titres sonnent très metal classique. Les Romains ouvrent le concert par le très bon « Sober » tiré de leur dernier album « Dislike to False Metal ». Les excellents « The Call of Cthulhu » et « Il cacciatore della notte » suivent avant des covers désopilantes du « Wall of Love » de George Michael et surtout de « Belle » tiré de la comédie musicale « Notre Dame de Paris » que le combo annonce ne jouer que pour nous, français.
Les Italiens balancent ensuite les deux tubes imparables que sont « Disco Metal » et « Norwegian Reggaeton » le morceau qui a fait leur renommée avant d’introduire « Armpits of Immortals » par un speech drôlissime sur Varg Vikernes de Burzum.
Le concert se termine par l’imparable « The Quest for Carrefour » avant que le groupe ne revienne pour le rappel idéal : « Pasadena 1994 » très power-metal et deux autres tubes qui ont fait la réputation du groupe : « La polenta Taragnarock » et l’incontournable « Valhalleluja ».

Un concert fun, drôle et musicalement parfait. Merci à Tragedy et Nanowar of Steel de nous avoir offert cette superbe soirée.
 
Critique : Pierre Arnaud
Date : 3/5/2023
Vues : 230 fois