Live Report

ORANGE METALIC FESTIVAL 2023 - - 10/8/2023

 
Ce soir direction la ville antique d’Orange pour la deuxième édition de son Metalic Festival qui accueille une sacrée affiche.

18h30 pétante et voilà que Trivium ouvre le bal ! Nos 4 Floridiens sont ravis d’être là et donnent une prestation puissante, digne de leur réputation. Malheureusement le son n’est pas des plus parfait et ne permet pas de profiter des subtilités de leur musique ni même du chant qui est trop sous mixé. Mais le groupe n’en a cure et déploie sa set list sans rigoler piochant dans la quasi intégralité de sa discographie.
Niveau décoration la scène est sympa avec des symboles japonais qui la ornent, seule l’image du fond (très jolie d’ailleurs) aura connue quelques soucis techniques. Bref 1 heure pleine et entière gâchée par un son pas à la hauteur d’un tel groupe. Dommage !

In the Court of the Dragon
Down From the Sky
The Sin and the Sentence
Becoming the Dragon
Strife
Feast of Fire
Amongst the Shadows & the Stones
The Heart From Your Hate
A Gunshot to the Head of Trepidation
In Waves

Place à la partie Rock N Roll de ce soir avec les Autraliens d’ Airbourne qui ne sont pas venus rigoler eux non plus ! La bande des frères O’Keefe prend d’assaut la scène du Théâtre Antique et va durant une heure, donner une leçon de Rock N Roll au public fort présent !! Joel comme à son habitude ne tient pas en place et malgré un pied blessé arpente la scène en long et en large, fait son petit tour dans le public et harangue la foule à la manière d’un Joey Demaio (Manowar) de la grande époque. Champion du lancé de gobelet de bière (si c’était une discipline Olympique il serait médaillé d’or) Joel est le show de ce concert. Niveau set list celle-ci est courte mais ultra efficace, (seul un album n’est pas présent) et met le feu !!! Une fois de plus nos Kangourous auront été très forts !!

Ready to Rock
Too Much, Too Young, Too Fast
Girls in Black
Burnout the Nitro
Breakin' Outta Hell
It's All for Rock 'n' Roll
Stand Up for Rock 'n' Roll
Encore:
Live It Up
Runnin' Wild

Place à la tête d’affiche ultra attendue aux vues du nombre de tee-shirts à l’effigie du groupe présent. MEGADETH est là malgré un petit quart d’heure de retard. L’intro résonne puis nos 4 cavaliers entrent en scène et là... c’est le hic ! Le son est horrible indigne d’un groupe de se rang !!! La batterie est beaucoup trop forte (alors oui Dirk Verbeuren tape comme un sourd mais quand même !) les guitares sont lointaines et la voix inaudible !!!! Ouf ça fait mal !!
Après 7 titres Dave Mustaine s’exprime expliquant qu’il est malade et que ça voix en pâtit. Il fera appel à un Matt Heafy (Trivium), très honoré pour le replacer sur un ‘Tornado of souls’ toujours aussi explosif qui à même réveillé un public qui semblait jusque là plutôt amorphe. Malheureusement pour lui on ne l’entend quasi pas !! Quand ça veut pas, ça veut pas !!!!
Le concert enchaîne les tubes du groupe (qui en compte un bon paquet) donc peu de surprises de ce coté là (après tout on est en mode festival ça se comprend), et même si le groupe est en forme et hyper heureux d’être là il manque un petit quelque chose pour que tout soit parfait (hormis la voix de Dave que je trouve courageux malgré la maladie d’assurer le show !!).

Finalement le groupe ne jouera que 1h15, soit un quart d’heure de moins que prévu mais vu les circonstances on leur pardonne.


Prince Of Darkness
Hangar 18
Wake Up Dead
In My Darkest Hour (Skipped intro)
Dread and the Fugitive Mind
Angry Again
Sweating Bullets
We'll Be Back
Conquer or Die!
Dystopia
Tornado of Souls ((with Matt Heafy on vocals))
A tout le monde
Trust
Symphony Of Destruction
Peace Sells
Holy Wars (The Punishment Due)

Pour ce soir ce sera tout pour moi je rend l’antenne et laisse à SBM le soin de vous compter Carpenter Brut

Mais après ces grands moments, il n'est pas encore temps d'aller se coucher. Pour finir cette grande soirée, CARPENTER BRUT vient puiser les dernières volontés du public toujours présent. Certes une partie est allée se rentrer mais les fans sont là. Le show son et lumière a son mérite, le son est bon mais il est vrai que le côté électro a quelque chose de froid. Le batteur et le guitariste font le job, balancent une bonne énergie, mais le rendu est assez mitigé. N'étant pas fan du côté électro pour danser, je me dis que ça vient de là. Malgré tout cela semble un essai transformé pour le combo pour l'heure passée.


Pour cette deuxième année le festival aura su nous proposer une très belle affiche mais malheureusement entachée par un son pas toujours à la hauteur (il va falloir travailler là dessus les gars) et quelques autres soucis d’organisation côté restauration et bar à améliorer. Bonne nouvelle le public à répondu présent et donc devrait permettre une 3ème édition.
 
Critique : Guillaume
Date :
Vues : 331 fois