Live Report

BLACK METAL NIGHT XI - Le Ferrailleur - Natnes - 26/11/2023

 
Superbe affiche à Nantes en ce dimanche soir pour cette Black Metal Night Onze organisée par les Acteurs de l’Ombre qui est devenu depuis maintenant pas mal d’années l’un des meilleurs, si ce n’est le meilleur label black metal de l’Hexagone. Les Nantais nous offrent ce qui se peut se faire de mieux en matière de black français et ce dans un registre très large comme on va encore le voir ce soir-là avec trois excellents groupes de leur label.

Jours Pâles qui ouvrent les hostilités est un groupe auvergnat dans lequel on retrouve Spellbound, chanteur de ce fabuleux combo qu’est Aorlhac. Auteurs de deux excellents albums Jours Pâles mélangent des registres musicaux fort différents dans sa musique dans laquelle on peut trouver à la fois des éléments de black metal dépressif mais aussi d’autres plus classiquement heavy-metal, notamment au niveau des guitares. Il y a ainsi chez ce groupe un mélange de son old-school et moderne qui en fait tout le charme. En cerise sur le gâteau la présence scénique de Spellbound s’avère impressionnante. Le mec semble possédé, torturé donnant tout ce qu’il a au plus profond de son être. Un excellent set de la part d’un groupe dont on attend la sortie du troisième album avec impatience.

On a déjà démarré fort avec le set de Jours Pâles mais que dire de celui qui va suivre des locaux de l’étape : Lunar Tombfields. Auteur d’un récent et sublime « An Arrow to the sun » qui est incontestablement l’un des meilleurs albums metal de l’année Lunar Tombfields nous offre un concert majestueux. Leur black mélodique prend aux tripes. On est littéralement envoûté par la beauté de leur style d’une efficacité et d’une précision redoutables. Il y a un côté hypnotique dans ce que propose ce combo. Lunar Tombflields sera à coup sûr l’un des très grands groupes black de demain non seulement sur la scène française mais européenne. Lorsque les dernières notes du dernier morceau résonnent on a l’impression d’avoir vécu un rêve éveillé.

Difficile pour Pénitence Onirique de passer après un set d’une telle beauté mais les franciliens sont eux aussi des bêtes de scène donc on ne s’inquiète guère pour eux. Et l’on a raison car le combo nous offre un splendide concert. Cette release party pour leur récent et excellent « Nature Morte » tient toutes ces promesses. On a souvent qualifié Pénitence Onirique de post-black mais le groupe reste quand même plus proche de l’essence du genre que du post. Leur musique est d’une grande richesse et d’une belle intensité, les blasts étant souvent monstrueux. Violente tout autant que complexe la musique de Pénitence Onirique dégage une profondeur rare. Les morceaux démarrent souvent par de longues intros douces et atmosphériques avant de se conclure dans de l’agressivité pure d’une rare puissance.

Au final une magnifique soirée comme on pouvait s’y attendre de la part d’un aussi bon label et de groupes aussi talentueux.
 
Critique : Pierre Arnaud
Date : 26/11/2023
Vues : 430 fois