Live Report

THE PINEAPPLE THIEF - Élysée Montmartre - Paris - 23/2/2024

 
En première partie de The Pineapple Thief on découvre avec grand plaisir Randy Mc Stine. Ce musicien surdoué a offert de superbes disques avec Lo-Fi Resistance et a rejoint Porcupine Tree comme musicien de scène lors de la tournée 2022 du groupe. Dans une formule solo ce soir Randy Mc Stine nous offre un set quasi acoustique, seules quelques parties de synthés s’ajoutant à ses guitares. C’est très beau, atmosphérique à souhait et l’américain a une voix superbe. Entre folk et prog une musique qui fait du bien. On attend avec impatience son nouvel album qui devrait sortir cette année.

The Pineapple Thief est devenu au fil des années une référence en matière de rock progressif. Le groupe de Bruce Soord a pris un tournant moins prog et plus ouvertement rock avec son dernier album « It leads to this » sorti récemment. On ne sait si le disque préfigure un tournant musical pour Pineapple Thief mais en tout cas il va occuper une grande partie de la set-list du soir. Une set-list qui fait la part belle aux plus récents albums du groupe qui ne jouera aucun titre pré 2014. Le son plus rock et direct du dernier opus s’entend clairement sur des morceaux comme « Rubicon », « All That’s Left » et « Every Trace of Us » joués de très belle manière.

Les Anglais nous offrent un set de très grande qualité et l’on est impressionné par la qualité technique de l’ensemble. On a affaire à de supers pros et l’arrivée de Gavin Harrison également batteur de Porcupine Tree après la sortie de « Your Wilderness » en 2016 a encore fait monter le niveau général. On pourrait presque dire que c’est trop bon car si The Pineapple Thief maitrise les choses à la perfection il les maitrise peut-être un peu trop. C’est une mécanique très (trop ?) bien huilée et l’on aimerait qu’une certaine folie se fasse sentir. Car c’est lorsque le groupe lâche la bride, comme sur « The Final Thing on My Mind » qui clôt le show ou lors du rappel avec les superbes « In Exile » et « Alone At Sea » qu’il se révèle le plus intéressant.

Un concert de grande qualité de la part d’un groupe toujours intéressant musicalement mais dont on aurait aimé qu’il se lâche davantage.
 
Critique : Pierre Arnaud
Date : 23/2/2024
Vues : 95 fois