Live Report

BELL WITCH - THANTIFAXATH - Le Petit Bain - Paris - 20/5/2024

 
Le vendredi avait déjà bien débuté avec Midnight au Petit Bain. Rebelote le lendemain pour une autre super affiche proposée encore une fois par Garmobonzia qui décidément nous gâte en ce week-end.

En première partie de Bellwitch on a le plaisir de découvrir Thantifaxath. Auteur d’un génial album, leur deuxième, sorti en juin de l’an dernier « Hive Mind Narcosis » les canadiens évoluent dans un registre qui a souvent été qualifié de black-metal d’avant-garde. L’étiquette est assez juste mais en même temps restrictive car Thantifaxath est bien plus que cela. Le groupe respecte totalement les codes du black mais musicalement les explose. Si la trame reste black les structures des morceaux partent ensuite dans tous les sens. On pourrait presque qualifier les Canadiens de premier groupe de black metal free jazz. Il y a en effet chez eux une liberté musicale, un sens de l’improvisation, un côté déstructuré qui fait penser aux riches heures du free. Un combo étonnant et innovant qui risque de devenir extrêmement important dans les années à venir.

D’une façon différente Bell Witch est tout aussi innovant et étonnant. Le groupe a sorti l’an dernier un nouvel album « Future’s Shadow Part One : The Clandestine Gate » composé d’un seul titre long d’une heure et vingt-trois minutes. C’est ce morceau que le groupe joue ce soir. Inutile donc de préciser que l’on est plus près de la musique contemporaine que du metal. Bellwitch est devenu au fil des années la référence ultime en matière de funeral doom et on comprend aisément pourquoi en assistant à leur set du soir. Leur musique est d’une intensité et d’une beauté rare. On est littéralement emporté par cette musique d’une inventivité et d’une originalité à nulle autre pareil. La profondeur de la basse et de la batterie chez Bell Witch nous envoûte. Comme nous envoûtent ces projections vidéos oniriques et fantomatiques.

Un concert de toute beauté de la part d’un groupe qui évolue et nous enchante à chaque nouvel album et chaque nouveau concert explorant des territoires musicaux inédits pour notre plus grand plaisir.
 
Critique : Pierre Arnaud
Date : 20/5/2024
Vues : 87 fois