Live Report

DEMANDE À LA POUSSIÈRE - VESPERINE - Alive My Studio - Vendargues - 4/5/2024

 
En ce vendredi 4 mai débute la tournée française de Vesperine et Demande à la Poussière. Les deux groupes viennent chacun de sortir un nouvel album et partaient en ce début du mois de mai sur les routes de France pour les défendre. Première étape : Montpellier ou plus exactement Vendargues en proche banlieue montpelliéraine.

Les deux combos jouent ce soir là au Alive My Studio, super studio de répet de la région. Et on remarque une fois encore que Sud et metal ne font malheureusement pas bon ménage. Il est presque scandaleux qu’avec une affiche d’une telle qualité les groupes jouent devant une assistance plus que clairsemée.

On débute les hostilités avec un groupe local : Supplices. Supplices prouve qu’il n’est pas besoin d’habiter dans les forêts norvégiennes pour délivrer un black metal de grande qualité. Si le soleil brille souvent à Montpellier, la musique de Supplices évoque bien davantage la lune et les ténèbres. Le combo offre un black très classique, un black sauvage et raw comme on l’aime. On retrouve chez eux les racines du genre, celles des incontournables et indispensables Darkthrone ou Emperor. C’est superbe et prenant. Du black comme on l’aime, pur et dévastateur. On attend avec une grande impatience leur nouvel album qui ne devrait plus tarder.

Changement de style avec les Lyonnais de Vesperine qui œuvre dans le post-metal. Leur deuxième album « Perpétuel » sorti le mois dernier est un must dans le genre. Sur scène Vesperine dégage une puissance et une intensité qui n’est pas sans rappeler Amenra. On trouve en effet dans la musique des Lyonnais cette profondeur, cette émotion qui a toujours été la marque de fabrique des Belges. Ce que propose Vesperine est très très fort. Leur musique est extrêmement puissante mais elle est dans le même temps tout en subtilités. Elle touche l’auditeur au plus profond de son cœur et de son âme. Le chanteur dégage un mélange de force et de sensualité rare. Un très grand set de la part d’un groupe qui devrait devenir dans les années à venir l’une des références du post-metal français.

Demande à la Poussière clôture de fort belle manière cette magnifique soirée. Leur nouvel album « Kintsugi » est sorti la veille et le groupe le célèbre de la plus belle des façons possibles. On retrouve Simon chanteur de Supplices pour son deuxième concert de la soirée puisque le garçon officie à la guitare et au chant dans Demande à la Poussière. On est ici dans un autre registre que ceux de Supplices ou Vesperine, avec cette fois un sludge doom mâtiné de black. C’est tout aussi prenant (mais d’une manière différente) que ce que peut proposer Vesperine. La basse de Demande à la Poussière a la lourdeur du doom tandis que les guitares et la batterie possèdent le côté poisseux du sludge. C’est sombre et beau à la fois. Le set du groupe semble être construit comme une odyssée. Il emmène l’auditeur dans un voyage au cœur des ténèbres. Un concert là encore de toute beauté dans lequel noirceur et lumière se marient d’une magnifique façon.
 
Critique : Pierre Arnaud
Date : 4/5/2024
Vues : 124 fois