Chronique

PURE REASON REVOLUTION - AMOR VINCIT OMNIA / Superball Music 2009

C'est avec "Les Malheurs" que Pure Reason Revolution entame l'album "Amor Vincit Omnia" dans une atmosphère s'aparentant à Muse loin d'être déagréable mais assez loin du métal, un début malgré tout sympathique. Un premier morceau convaincant, les mélanges des voix "homme-femme" ne sont pas mal du tout.
"Victorious Cupid" continue dans la lignée rock qui reste toujours très sympa et assez varié. On retrouve un peu le côté "Industrial metal" de Pain, mais Pure Reason Revolution garde sa signature propre qui sort bien de l'ordinaire. Ce début d'album reste bien positif.
Court morceau de... 55 secondes ! Malgré cette courte durée, le groupe arrive à le découper en trois parties, respectivement appelées : 1) Keep me sane/ insane ; 2) Apogée ; 3) Requiem For The Lovers. Tout petit morceau sympathique, dommage que ce ne soit pas plus long.
Comme en littérature, l'intervention divine apparaît dans cet album : la chanson "Deus Ex Machina" prend la quatrième position dans cet album, et comme son titre, ce morceau est se reçoit particulièrement bien. En effet, cette chanson est probablement l'une des meilleures de l'album, riche de sonorités originales et très agréables. Décidément cet album fait dans l'originalité loin d'être insupportable ! :-)
Nous poursuivons avec "Bloodless". Si ce morceau manque de sang, il ne manquera pas de ravir les amateurs d'originalité et de métal industriel dont ce morceau est très proche et qui lui donne un aspect très fort. Les riffs de guitares sont très lourds et se font très apprécier ici et la voix masculine 'remaniée' est particulièrement bien intègrée ici ce qui rajoute au morceau une touche toute à fait intéressante.
Puis nous arrivons à "Disconnect", un morceau plutôt doux et sympathique grâce aux entremélages des voix masculines et féminines vraiment remarquables. Une chanson agréable quoiqu'un peu répétitive sur les bords sans pour autant tomber dans l'ennui.
"The Gloaming" est construit sur des sonorités très étranges qui lui donne un style considérablement différent au début du morceau mais à l'intervention du chant nous retrouvons les bonnes habitudes du groupe. Morceau qui tourne un peu en ronds mais garde quand même les pieds sur terre.
Et je termine donc cette chronique sur "Avo", dernière chanson de cette album, qui le fait se conclure sur une touche tout à fait positive et garde l'esprit des précédents morceaux ainsi que l'atmosphère dominante de l'album. Ce morceau de plus de 9 minutes ne déçoit pas quant à la fin de ce nouvel album. Et peut-être qu'un secret se dévoilera sous vos oreille si vous êtes déçus que cet album se finisse si vite....

Conclusion :
Pure Reason Revolution nous offre un album haut en couleurs, très sympathique à écouter grâce à la diversité et l'originalité de leur composition et des divers sons utilisés. Un album qui, je le répète une fois encore, est particulièrement sympathique et agréable, à se procuré si vous êtes en quête de nouveau et d'originalité
 
Critique :
Note : 7/10
Vues : 1097 fois