Chronique

KORITNI - GAME OF FOOLS / Bad reputation 2009

Voici le retour de notre groupe Franco-Australien, qui deux ans après la première gifle (Lady luck), qui avait suivit d’assez près la déferlante Green Dollar Colour, vient remettre le couvert avec son hard rock australien des plus triquant !!
Alors qu’est-ce qu’on attend pour se délecter les esgourdes !!??

Un petit « 155 » pour débuter et nous replonger dans ce hard Australien qui fait un bien fou. Un premier titre énergique qui fait taper du pied et dès qu’Alex Koritni arrive la magie opère.
On peut d’ores et déjà dire que le son de ce nouveau skeud est monstrueux et donne une putain de pêche !! Une entrée grandiose vite poursuivie par un mid tempo bouillant. « Stab in the back » nous offre déjà un autre visage pour notre plus grand plaisir. Et bien le groupe semble en forme à en écouter les supers bons solos d’ Eddy Santacreu.
« Roll the dice » ne lâche rien en accentuant encore un peu plus le plaisir, avec un vrai titre de rock à la AC/DC. Et bien ça envoie du lourd ! Une nouvelle confirmation faite avec l’énergique « V8 fantasy » qui déboîte sa mère en short ! Ce groupe c’est du bonheur en galette, tout simplement !
Un petit morceau plus lourd pour « You VS me » qui permet de nous remettre des tornades précédentes, sans faire retomber la pression. Encore une petite bombe à se mettre entre les oreilles. En tout cas quelle performance d’Alex sur ce titre. Place à un peu de fraîcheur avec la mélodique « By my side » qui fera un carton en live. Un titre rythmé avec un chant très posé et super agréable.
Maintenant un peu de blues bienvenu avec « Deranged » qui comme on le sait nous fait bouger notre cul au rythme des guitares chiadées, et « Nobody’s home » reprend le chemin du rock décapant. On peut noter que le groupe a pas mal varié son répertoire, ce qui est un grand plus.
« Game of fools » c’est encore du gros tapage de pieds pour ce mid tempo dévastateur. Un groove extraordinaire ressort de cette title track, et nous, pauvres auditeurs, nous sommes sous le charme. « Keep me breathing » ne fera pas changer notre avis, voire même l’accentuera encore avec son côté plus docile mais tout aussi venimeux !
Un peu de mélodie ? « Tornado dreaming » va vous en offrir, sans dénaturer quoi que soit, puis, « Tornado dreaming II » suit dans une avalanche de notes de guitares. Une suite plus rythmée en forme d’apothéose.
On termine ce festival par un émouvant « The devil’s daughter » en acoustique, qui vous prend aux tripes. La suite plus rock’n’roll reste tout aussi bien. La conclusion d’un album grandiose !

Conclusion : un véritable sans faute qui nous est présenté. Un album tout simplement extraordinaire mené par un Alex Koritni en très grande forme qui surpasse tout ce qu’il a fait auparavant !! L’album rock de l’année sûrement !! A ne pas rater en tournée en France en mai !!
 
Critique : Guillaume
Note : 9.5/10
Site du groupe : Site officiel de Koritni
Vues : 836 fois