Chronique

QUEENSRYCHE - AMERICAN SOLDIER / WEA Music 2009

Tiens, voilà un retour attendu. Nos gars de Seattle sont donc de retour pour un nouvel album succédant à un très bon Mindcrime II. Alors que nous propose cette fois-ci Geoff Tate et sa bande ? Un concept nouveau, sur les soldats Américains (il faut dire pas mal sollicités ces derniers temps !!). Est-ce que le groupe va poursuivre son retour en grâce ?

On peut dire que « Silver » risque d’en surprendre plus d’un. Un pur titre de Queensryche comme le groupe n’en a pas fait depuis longtemps avec quelques passages rappés (un Welcome to the show scandé violemment). Bref un début bien percutant qui va rassurer les fans. Avec « Unafraid » on entre dans le vif du sujet, bruit d’hélicoptère, qui vient vous plonger en pleine jungle (ça rappelle l’enfer du devoir) et des passages d’interview que Geoff Tate a fait lui-même sur certains soldats, sur un bon gros titre de heavy mélodique. Le groupe semble totalement revigoré, jamais depuis Empire ou Promise land on avait entendu pareil titre. Certes les couplets donc utilisés par les soldats interviewés étonnent mais le bon refrain et surtout l’excellent solo sauve cet exercice de style.
Avec « Hundred mile stare » on a affaire à un pur bijou de métal mélodique comme le groupe s’en est fait maître. Un mid tempo qui coule tout simplement et continue de nous narrer cette histoire chère à notre chanteur. Et bien jamais je n’aurai pensé les Américains revenir à pareille fête après leur évolution en territoire plus soft (Tribe pour exemple !). « At 30 000 Ft », est une terrible ballade, sereine qui parle pourtant des bombardements bien souvent mortels. Encore un sublime titre porté par un Geoff Tate superbe, d’intensité et d’émotion ! Un des plus beaux du groupe.
Après pareil moment « A dead man’s words » poursuit dans une veine plus sombre. Une musique plutôt lourde avec une voix plutôt plaintive. Le refrain est une pure merveille, décidément Queensryche est de nouveau très inspiré !! Un peu plus de légèreté avec « The killer » qui se veut être une sorte de single sympathique mais loin d’être transcendant vu les voyages précédents.
« Middle of hell » est un mid tempo lancinant qui conte bien ce qu’endurent les soldats au front. Un beau passage limite enivrant qui pourrait rappeler les moments sous héroïne que les soldats prenaient durant le Vietnam pour oublier l’endroit où ils étaient. On retrouve nos interviews pour « If i were king ». Une ballade touchante, où une nouvelle fois l’émotion développée par Mr Tate est sublime. Un superbe morceau pour un groupe qui s’est totalement retrouvé.
La rage se fait sentir sur le riff bien trempé de « Man down ». Tout simplement époustouflant, avec encore ce Geoff qui sait nous faire vibrer avec cette voix exquise. Un des meilleurs titre de l’album (même s’il y en a beaucoup !). On retrouve un moment plus soft avec « Remember me ». Une nouvelle ballade pour nous toucher à nouveau. Et oui avec un tel sujet pouvait-il faire autrement. Toujours rien à jeter !
« Home again » poursuit simplement et softement notre histoire, avec encore un peu plus d’émotions, lors d’un duo entre père et fille puisque Emily apparaît pour quelques secondes intense. Un très beau duo touchant sur le lourd sujet de la séparation. On termine notre conte moderne par « The voice ». Un dernier mid tempo ultra mélodique (quasi symphonique) qui ne fait pas tomber l’émotion, loin de là. Une fin parfaite pour un album qui l’est presque. Une super retrouvaille.

Conclusion : et bien Queensryche confirme ce qu’ils nous avaient démontré 3 ans plus tôt : Ils sont de retour !! Et oui, le groupe nous revient à ce qu’il sait faire de mieux et nous le confirme avec ce concept tout simplement splendide. Qui aurait parié sur ça un jour, je l’avoue, pas moi ! Un très grand album !!
 
Critique : Guillaume
Note : 8.5/10
Site du groupe : Site officiel de Queensryche
Vues : 1441 fois