Chronique

NASTY IDOLS - BOYS TOWN / Metal Heaven 2009

Avec un look toujours aussi proche de celui de Kiss ou encore Alice Cooper, le groupe suédois Nasty Idols revient avec un nouvel album nommé Boys Town. 21 ans se sont écoulés depuis leur premier morceau et 14 depuis leurs split de 1995 et leur reformation en 2006, alors partons à la découverte de leur avancée et voir ainsi leur évolution dans ce nouveau disque...

"Rock Out" ouvre la dance dans un style très rock à la Saxon ou même Scorpions loin d'être désagréable, de bons riffs, de bons solos et une technique vocale intéressante, tout débute en beauté. !

Nous en arrivons maintenant au morceau qui a donné son nom à l'album : "Boys Town" un début bien heavy et sympathique, on retrouve très bien l'esprit hard rock de leur début en 1988 avec un petit côté Saxon qui, à mon goût, est très bien introduit ici. Morceau très sympa !
Un début très rock pour "Method To my Madness" qui reste dans la lignée des premiers morceaux, peut-être un peut répétitif mais reste sympathique à écouter.

"Scar For Life" montre plus d'originalité et est à mon avis un des meilleurs morceaux de l'album, les lignes de chant sont plus heavy que les précédentes et les riffs de guitares de même, vraiment pas mal du tout.
Puis "Nite like This" prend la relève, relevant plutôt de la chanson d'amour à l'américaine, qui n'est pas mal non plus mais pas particulièrement originale ou élaborée, sympa mais sans plus à vrai dire.
Ah, voilà un début qui accroche ! "Crashlanging", bien que très rock'n'roll, se montre plus pêchu et élaboré que les morceaux précédents et me plaît particulièrement notamment le solo. Pas grand chose à redire !

Nous en arrivons désormais à "48 Hours" montre tout autant d'intérêt que son prédécesseur et qui me plaît pas mal aussi et que l'on chante facilement après l'avoir écouté une fois et qu'il se soit bien ancré dans nos tête.
"7 Year Itch" est un morceau qui dès le début prête littéralement à danser ! Pourquoi pas après tout, cela donne un aspect amusant à l'album que je trouve intéressant. Une fois encore, nous retrouvons un caractère très Rock'n'roll bien agréable et qui ne lasse pas contrairement à certains autres.
Dans "Evil One" nous retrouvons un peu le style des grands d’Iron Maiden sur les bords avec l'originalité de Nasty Idols. Morceau pas mal du tout que l'on pourrait écouter des heures en boucle sans en être lassé !

"It's Not Love" est un morceau doté de riffs pas mal du tout et de lignes de chant sympa et rock et le rendu n'est pas mal du tout en particulier le solo qui est très agréablement mélodique. "It's not love I need" comme ils disent...

Nous en arrivons à "Need The Nite" qui rentre bien (au moins par les paroles) dans la logique "rock, sex and drugs" avec laquelle le groupe marche depuis plus de 20 ans ! On retourne aux origines du style de musique, ce bon en arrière est vraiment amusant.
Enfin le groupe boucle sont albums avec la chanson "It Ain't Easy" qui tombe un peu dans la musique de film pour le début, mais le morceau en lui même n'est pas mal quoiqu'un peu mou pour une fin d'album.

Conclusion : un come-back sympathique pour ce groupe qui mérite de continuer comme auparavant à mon avis.
 
Critique :
Note : 7.5/10
Site du groupe : Site de Nasty Idols
Vues : 884 fois