Chronique

TYR - BY THE LIGHT OF THE NORTHERN STAR / Napalm records 2009

Mesdames et Messieurs, bien le bonjour. Etape unique en son genre. Ce pays, j’en avais seulement entendu parler au foot. Les îles Féroé ! Mazette dis. Déjà, pour moi, îles, c’était au sud ! Au soleil. Super, on est en pleine mer du nord, terre de Vikings. D’où le Viking métal de nos féringiens de TYR. Un 5ème opus intitulé BY THE LIGHT OF THE NORTHERN STAR. Tout un programme. Mais question existentielle, qu’est ce que le viking métal ?

DE LA GROSSE PATATE. Avec le P de patate. HOLD THE HEATHEN HAMMER HIGH commence avec des phrasés traditionnels avec un son énorme et la, ON ENVOIE LE THRASH. Hyper gros son, hyper grosse patate et une compatibilité entre le traditionnel et le contemporain qui m’a littéralement sidéré. Ca passe comme un doigt au cul. Même les chants vikings, ca le fait grave. Niveau qualité guitaristique, ca dépote mais à confirmer dans l’album.
TRONDUR I GOTU. Chants guerriers. On est en plein drakar à trinquer sur la tronche de THOR dans les crânes des vaincus à grands coups de calva. C’est épique, c’est frais, j’aime beaucoup. On reste dans la tempête pour un INTO THE STORM du même acabit. Puissant, épique, du très bon métal. Mais à coups de folklore. Vraiment sympa le mélange des styles. Et, pour les guitares, ca se confirme. TRES HAUTE VOLTIGE. Ca joue vraiment très bien.
NORTHERN GATE. Toujours une interprétation qui déchire. Chaque morceau, c’est un tube. Celui la, peut être un peu plus. Mid tempo, des lignes de chant à faire chanter un public « WOW WOW WOW WOW »etc..
TURYO TORKILSDOTTIR. Putain, c’est pas des titres, sérieux ! Et encore je vous épargne les accents et les lettres bizarres. Entrée en matière majestueuse par des chants vikings. Ensuite, passage heavy viking métal pour laisser les sixcordistes s’exprimer. Ils le font à merveille. Et retour aux chœurs et on finit comme on a commencé. CQFD.
On continue le combat auprès de nos guerriers, BY THE SWORD IN MY HAND. En pleine lutte. Une musique vraiment efficace. RIDE continue de parachever le travail de fond de la tribu.
On passe un cran encore au dessus avec HEAR THE HEATHEN CALL. Normal, on parle de l’appel divin quand même. Quand le père THOR avec sa massette à la main, il te cause, tu fais pas le malin. T’envoies les watts pour pas t’en prendre une sur le coin de la tronche.
On conclut BY THE LIGHT OF THE NORTHERN STAR. A la hauteur de tout l’album, de la puissance, des riffs accrocheurs, des guitares frénétiques, des voix chaleureuses. Un très bon moment.

Pour conclure. Je ne connaissais pas ce style. Ni ce groupe. Peut être est ce du à leur longévité mais l’album est vraiment mature. Très posé tout en étant rageur au possible au travers d’un son énorme. Des chœurs excellemment travaillés et interprétés. Je repasse une couche mais les gratteux, le son et le niveau, c’est du très lourd. J’ai un peu zappé la rythmique mais rien à redire. Basse – batterie patate ! ! ! Mises en place judicieuses. Un excellent album.
Santé, les gars. Clin d’œil pour leur My Space et la dégaine des types. C’est trop bon, ca leur colle à la peau. VIKINGS ARE NOT DEAD, merci les gars.

 
Critique : Burno
Note : 8/10
Site du groupe : My Space officiel
Vues : 1081 fois