Chronique

DANGER DANGER - REVOLVE / Frontiers records 2009

Voici un nouveau retour avec les Américains de Danger Danger qui après 20 ans de carrière se refont une santé avec le retour (inespéré?) de Ted Poley leur chanteur d'origine. Après quelques errements qu'ont connu les formations des 80's et 10 ans d'absence, ce 'Revolve' sonnera-t-il un nouveau départ ?

On ouvre les hostilités avec « That's what i'm talking about » qui montre un Danger Danger toujours aussi mélodique et semble-t-il revigoré. Un premier titre sympathique même si on sent le groupe un peu en roue libre. Avec « Ghost of love » le groupe nous démontre de bien meilleures intentions avec un titre plus rythmé qui file la pêche. Il est bon de retrouver cette voix qui colle parfaitement au groupe (Perso je n'ai rien contre Paul Laine qui a fait du bon boulot). Là on reprend vraiment espoir à croire que le groupe a voulu garder ses meilleures cartouches pour la suite.
Un peu de belles mélodies avec « Killin' love » qui démontre que le groupe est toujours aussi fort dans ses moments là. Le refrain est tout simplement magique et embaume vos oreilles: un pur régal. « Heart on the highway » reprend du poil de la bête sur un bien bon hard remuant. Que de bons moments depuis le début de cet album. Du bonheur tout simplement.
On ne relâche pas la pression et « Fugitive » confirme cela. Une pure ballade inspirée comme aux plus beaux moments des 80's. Ted est tout simplement grandiose dans ce rôle là. Et vu que le groupe fut plus qu'inspiré lors de sa composition il nous assène un « Keep on keepin' on » de feu. Un vrai titre de hard Fm qui décoiffe un hair métaleux. A noter le très bon travail de Rob Marcello à la guitare avec de bien bons solos.
Un petit début calme qui nous offre un « Rocket to your heart » sorte de mid tempo ultra mélodique au refrain plus rentre dedans. Encore une très belle idée, qui me rappelle Def Leppard. En parlant des Anglais « F.U.$ » est dans leur plus pur esprit. Un titre gentilé (un peu trop à mon goût) qui passe sans choquer (à part les quelques mots grossier utilisés).
On oublie le hard de fillette pour « Beautiful regrets » qui débute sur un riff viril. Dommage que la suite ne se poursuive pas plus ainsi. Reste un bon passage. Deuxième réelle ballade avec « Never give up » très conservatrice mais fort agréable. Pas la meilleure du lot, mais tellement nostalgique.
On termine ce retour en grâce avec « Dirty mind », qui assure une fin de choix. Un titre pas original pour un sous mais ultra efficace et c'est bien là le plus intéressant. Un dernier tube qui te reste dans la tête pour la journée. Décidément le groupe a usé ses cartouches jusqu'à la fin !

Conclusion : Danger Danger revient en pleine forme. Même si cet album n'équivaut pas les classiques, il n’en reste pas en moins un très bon cru qui démontre à nouveau la bonne tenue du hard Fm. Ne boudez pas votre plaisir.
 
Critique : Guillaume
Note : 7.5/10
Site du groupe :
Vues : 1226 fois