Chronique

WIG WAM - NON STOP ROCK N ROLL / Frontiers records 2010

Ce groupe Norvegien fondé en 2001 sort aujourd'hui son troisième album. Comme vous l'aurez compris au vu de sa pochette explicite, cette formation joue le rock’n’roll et devrait rocker fort dans vos chaumières.

« Do ya wanna want taste it » attaque et d'entrée nous offre un hard enjoué des plus remuant, où l'ombre des Queen (plus Axxis dans leur approche), Mottley Crue et autre Poison, font la loi. Un début qui balance très bien appuyé par une prod en béton ! Sans attendre plus longtemps la plus heavy mais toujours remuante « Walls come down » déboule pour te foutre une de ces pêches d'enfer. Quelque part ce groupe me rappelle les Poodles, avec leur Hard décapant et leur petit côté Fm des plus plaisant : pourvu que ça dure !
« Wild one » plus habituel, permet de ne pas se dénaturer de trop. Ah la, la ça nous replonge 25/30 ans en arrière en pleine expansion du hard Fm aux States !! A noter que comme leurs cousins Suédois, nos Norvégiens soignent leur refrain, pour nous offrir des bombes à chaque coup ! Riff à la Motley Crue pour « C'mon everybody », qui va mettre le feu en live avec sa bonne humeur et son refrain magique à la Kiss à reprendre en cœur ! Le petit break à la Queen, quel régal lui aussi ! Il faut le dire on a rien inventé de mieux que ça (je sais j'ai dû le dire sur d'autres styles aussi).
Un petit « Man in the moon » pour faire rêver les plus aventuriers d'entre nous, sur fond de ballade, fort plaisante. Un moment soft bienvenu, qui permet de se laisser porter par nos désirs d'espaces. C'est les yeux pleins d'images que l'on attend « Still i'm burning » qui se rapproche très fort des Poodles, son chanteur s'y rapprochant aussi. Passé ce fait, le hard puissant que nous propose Wig Wam a tout pour plaire. N'est-ce pas ça le plus important !?
« All you wanted » poursuit, sur un rythme endiablé qui vous prend au corps et s'exprime lors d'un refrain envoutant ! Décidément rien ne semble pouvoir les arrêter sur cet album ! Pas même la plus speed « Non stop rock n roll » qui va déboucher des conduits !! Qui a dit un jour que le rock était mort !? Et bien putain il devrait écouter cet opus divinatoire !! Envoyé à 100 km/h cette tuerie va faire rompre des cervicales !!
On re-calme nos esprits tout excités pour « From here », la deuxième ballade, qui sonne très Américaine, sans pour autant dénaturer la chose bien au contraire. Encore une fois nos lascars ont réussit à nous intéresser avec un exercice maitrisé. Agréable, prenant, et loin d'être larmoyant.
Aller on lache nos sensibleries pour se prendre une « Rocket through my heart », qui remet les choses en place. Putain !Quel bon titre old scholl ! On dirait qu'il sort d'un vieux Poison ! Je ne peux m'empêcher de chanter ce refrain tant il est enivrant ! Une véritable tuerie !!
On termine avec « Chasing rainbows » plus habituelle mais pas plus mauvaise. Encore une fois son refrain du style hymne de rock à la Kiss fait fureur pour notre plus grand bonheur ! Le titre pour terminer les concerts avec la banane !!
Place à un petit bonus bienvenu avec « Gotta get it on » qui fait son boulot. Un petit titre sympathique enjoué qui passe bien sans pour autant faire trembler. Un bien bon bonus tout de même.

Conclusion : voilà mon premier coup de cœur de cette année. Un groupe d'une pêche d'enfer armé de 12 tueries de très, très bon hard Fm, qui va faire mal !! Oh que je suis heureux, oh oui que cela est bon !! Allez c'est reparti pour un tour, No stop Rock N Roll Baby !
 
Critique : Guillaume
Note : 9/10
Site du groupe :
Vues : 1222 fois