Chronique

KROKUS - HOODOO / Sony 2010

Le plus emblématique groupe Suisse revient cette année pour nous présenter leur seizième album en 34 ans de carrière. Je vous avoue que je ne connais pas très bien nos amis helvètes, mais c'est avec un immense plaisir que je pars à leur découverte. Prêts pour un voyage dans le temps !?

Premier titre à se mettre dans les cages à miel, « Drive it in » s'envole dans un bon hard rock aux consonances Ac/Dc prononcées. Certes l'originalité n'est pas de mise mais quelle bonne musique. La voix de Marc Storace ressemblerait presque à s'y méprendre à celle du regretté Bon Scott ! Un titre qui déboite et nous replonge dans une époque bien trop révolue malheureusement. Avec « Hoodoo woman » on lorgne vers un Ac/Dc plus moderne avec ce mid tempo endiablé, qui sent le rock bouillant ! Place maintenant avec une reprise, l'hymne motard « Born to be wild » des Steppenwolf. Rien de bien nouveau à se mettre sous la dent, seul reste le bon plaisir de ce tube planétaire intemporel ! On continue sur un « Rock’n’roll handshake » qui poursuit dans le même esprit cette galette nostalgique. Cette fois-ci on a réellement l'impression d'entendre Bon Scott, ce qui je dois le dire me fait tout drôle.
« Ride into the sun » gagne en personnalité avec ce mid tempo mélodique fort appréciable. On lorgne presque vers Gotthard ici. Pour moi le meilleur titre de cet album ! Avec « To hot too handle » on retrouve notre Pub’n’Roll en forme d'hymne simple et entêtante, puis on accélère le rythme pour un « In my blood » chaud comme la braise qui va mettre le feu en Live !
« Dirty streets » est du pur rock basique, mais sans grand plus contrairement au sûr-vitaminé « Keep me rollin' » qui déboite tel un bon vieux Ac/Dc des 70's. Binaire et survolté cette chanson a tout pour faire bouger ton cul jusqu'au bout de la nuit ! « Shot of love » est le genre de titre où le refrain calibré fait tout (à la Highway to hell). Sympa sans plus mais tonitruant quand il faut.
On termine cette galette à l'ancienne avec un « Firestar » speed qui déchire tes enceinte et te brise les cervicales !

Conclusion : comment noter un tel album ? Dur en effet si on tient compte que de la musique, et pas plus évident si on met les 35 ans de carrière des Suisses dans la balance. Alors je dirais simplement, voilà un très bon album de rock binaire qui plaira aux fans du combo et à ceux d'Ac/Dc. Je crois n'avoir rien raté !
 
Critique : Guillaume
Note : 7/10
Site du groupe :
Vues : 1171 fois