Chronique

FALLEN JOY - ORDER TO DIE / Auto Production 2010

Mesdames et Messieurs, bien le bonjour. Nous revoilà partis sur un combo parigot. OH JAMAIS Y A DES MARSEILLAIS à chroniquer ? ? Pardon, je m’égare. Bref, encore heureux de présenter un combo français. Le métal grenouille se porte bien. Tant mieux. Ce groupe appelé FALLEN JOY vient nous présenter son premier EP autoproduit intitulé ORDER TO DIE. Ils s’annoncent comme étant un groupe aux influences diverss et variées dans le paysage métallique. A confirmer de ce pas.

MORITURI TE SALUTANTE. On part d’entrée de jeu sur du positif. Mais l’introduction est plutôt bien réussie. Belle, épique, montez le son. Bien trouvé pour lancer la galette.
ORDER TO DIE. Ca part très rock, très heavy, pour basculer sur du heavy black mélodique très agréable. Niveau composition, on reste sur une structure simple mais l’énergie est belle et bien présente. Pas de blasts, pas de 7/8. La musique n’en est que mieux exploitée.
HOISTING THE BLACK FLAG. Un bon vieux ternaire à la celte sauce death-black. L’interprétation, sans être forcément géniale, n’en est pas moins efficace. Je mettrai une médaille supplémentaire au batteur qui pousse toute cette petite tribu vers l’avant. Ca tape dur ! Tant mieux.
SEEDS OF TYRANNY. Ah ! Toujours ce heavy black qui nous tanne le cuir. Ca me plaît beaucoup. L’énergie déborde de chaque accord, chaque pêche. Un très bon morceau de heavy (sous fond de chant black). Certes, on est pas sur des structures alambiquées à la MESHUGGAH. Mais quel plaisir d’écouter de la musique qui file droit.
VOYAGE AU BOUT DE LA NUIT. On croit aux paroles en françcais. MAIS NON. Tant pis. Encore une compo aux riffs énergiques très prenants. Un genre de IN FLAMES un peu moins violent mais tout aussi agréable à écouter. Un mélange de styles agréable.

En conclusion, une fois de plus, je suis très agréablement surpris par les autoproductions de notre jeunesse folle furieuse. Un son irréprochable. Une production plus qu’honorable, vraiment. Des arrangements qui valent leur pesant de cacahuètes. Vraiment, une excellente surprise. Sur scène, ça doit envoyer les pieds. Sans fioritures et ca file droit. Si vous passez dans le Sud, les gars, faites signe. Je viendrai avec plaisir (si y’a pas match le soir).
Pour résumer, un groupe prometteur. IL faut savoir qu’ils se sont formés en mars 2009. Ca fait pas un an et ils pondent un EP de cette qualité. Ca laisse présager de très beaux jours à cette formation. Continuez à bosser, les gars. Félicitations.
 
Critique : Burno
Note : 7/10
Site du groupe : My Space officiel
Vues : 4867 fois