Chronique

PRIMAL FEAR - DEVIL'S GROUND / NTS - Nuclear blast 2004

PRIMAL FEAR les Darty du heavy métal sont de retour (déjà) avec leur 5eme album en 6ans
On peut quand même se demander comment Mat Sinner & co font pour trouver autant d’idées en si peu de temps (il n’y a pas 2 ans depuis BLACK SUN)En tout cas « Devil’s ground » est bien là et prêt à désaltérer tous les fans de pur heavy métal à la Priest
Rob Halford est de retour chez les prêtres de judas et sa se ressent jusque chez PRIMAL FEAR « Metal is forever » débute l’album comme chez Halford un cri sur aigu un riff qui tue et c’est parti pour presque 1 heure de pur métal La recette est simple mais fait toujours autant mouche : riffs en béton armé, voix aigu refrains mélodiques solos de tueur. Tout est réuni pour faire de ce 5eme opus un grand
Des titres speed “sea of flames”, “heart of a brave” heavy “metal is forever, in metal” mid tempo "the healer" "wing of desire"Ralf Sheepers est toujours aussi impeccable dans son rôle de hurleur, sa voix haute et puissante fait merveille à chaque coupLes solos des compères Leibing et Naumann sont bien dans l’esprit (branlette de manche mélodique et racée)
Les parties batterie du petit nouveau Randy Black (ex ANNIHILATOR) son bien puissante et portent très bien les grosses rythmiques du père SinnerPour les gros morceaux il faut voir du coté de « metal is forever » (décidément le morceau de l’album) « the healer » superbe power ballade et soulchaser (un esprit STRATOVARIUS version métal couillu)
Le tout fini par une dispensable raconte de l’histoire de l’album ; on aurait préféré voir à la place la reprise de BLACK SABBATH « die young ».
Conclusion un bon album de heavy métal qui ne révolutionne rien mais qui fait du bien par ou ça passe.
 
Critique : Guillaume
Note : 7/10
Site du groupe : site officiel de primal fear
Vues : 1474 fois