Chronique

CITE CARTER - COMPILATION / AutoProduction 2010

Mesdames et Messieurs, bien le bonjour. Aujourd’hui, nous allons tenter une aventure un peu spécifique. Une association picarde, d’Amiens plus précisément, qui met des locaux a disposition ainsi qu’un studio et plein d’autres choses pour promouvoir la musique sort une compilation pour nous montrer l’état de santé des groupes de la région. C’est toujours une bonne chose que d’entendre ce qu’il se fait chez nos groupes en pleine émergence. Et l’idée du studio de lancer des titres de leurs protégés est terrible. Donc, allons gaiement découvrir les joies ou déception de nos amis. Avant toute chose, il faut savoir que sur cet album jouent 4 groupes ainsi que le Carter Metal Corp, une fusion des zykos des locaux pour s’éclater ensemble. Les autres groupes sont : ALTERED BEAST (comme le jeu culte), DON T YOU DARE, GRAVEYARD et OTZAL STORY.

ALTERED BEAT – LIVIN FOR THE SIN. Du putain de heavy metal nucléaire. Du pur riff olc school. Un morceau de patate énormissime qui vous ferait bouger un adolescent de maintenant. C’est pour dire. Dans la structure, on s’emmerde pas, on va droit au but (on est champions !!!). Le vrai esprit du métal coule dans leurs veines. HEAVY METAL RULES.
GRAVEYARD – BURIED SAUCER. La, pas pareil. Du death énorme. Avec un pur son fin 80, début 90 à la NO RETURN. J’adore. Ca démonte. Pas question de death technique actuel impinable et saoulant. La, c’est droit dans le lard et ca démonte.
DON T YOU DARE – DISTRUST. Du putain de punk hardcore explosif. Ca vous défriserait un chauve. Aucun détour, aucune fioriture. En live, ca doit pogoter à mort, leur truc. Ca déchire.
CARTER METAL CORP. JE PENSE COMME TOI. Un jam organisé avec tous les zykos qui participent à la compil. C’est franchement très bien fait. Un mélange d’influences et d’interprètes très sympathique. Un moment d’éclate. Autant pour ceux qui jouent que pour ceux qui écoutent.
OTZAL STORY. RAGNAROK. Les sportifs de la compil. Avec toujours un bon vieux son qui déchire sa race. C’est puissant, ca va vite, c’est dévastateur. Je trouve ca redoutable. Le son, les idées. Une boucherie saine.
ALTERED BEAST – THE MADNESS. « Le groupe le plus puissant du monde » selon eux. ET C EST VRAI !! Du FLOTSAM & JETSAM de l’époque Newsted. Ca défonce tout sur son passage. Du putain de heay métal de ouf comme on en entend plus. Manque les clous et les peaux de bête. Je suis fan. Quand vous venez à Marseille, les gars, bippez.
DON T YOU DARE – NATURE OF PAIN. Punk mais plus hardcore. Ca déboite toujours autant. Ca va jumper dans les chaumières. Une réussite. Ca pousse au cul. La vieille école n’est pas morte. La vérité est là.
GRAVEYARD – ENTREAT ME. On retourne dans l’hyper lourd mais on a un death plus en demi teinte. Une voix un peu lointaine, des passages lents et pesants. Un death plus ouvert. Toujours autant d’énergie qui se dégage. Vraiment bon.
CARTER METAL CORP – REVEILLE TOI. Ca commence en vieux film d’horreur des années 70 pour glisser lentement vers un morceau purement FAITH NO MORien (sans la griffe PATTON, mais des comme lui, y’en a qu’un). Encore un morceau très ouvert de par les influences et la qualité des interprètes. Remarquable.
OTZAL STORY – OTZAL STORY. Ca part en black old school puis un mélange de death, black, thrash, hardcore. Ils mélangent pas dans le but de mélanger. Juste pour server l’énergie et la musique. Un beau principe. Ils arrosent tous les styles et le font très bien. Belle démonstration.

Première conclusion. On doit pas s’emmerder chez Cité Carter, vu les foux furieux. Et le plus beau, c’est que franchement, ca joue vraiment de folie. Chacun dans leur style, ils envoient les pieds et le font avec brio. Respect. Un vivier de talents se présenterait il ? De mon point de vue, ils méritent tous à être connus.
Deuxième conclusion. Le son va en rebuter quelques uns selon moi. Par contre, ce son là, j’en suis personnellement fan. C’est la vérité de la musique. Roots. Brut. Sauvage. Sans concession.
Pour conclure définitivement, manque un petit quelquechose pour que ca devienne vraiment des tueurs. Mais dans la globalité, c’est vraiment terrible.
GRAVEYARD, du death qui déchire et qui file droit, j’adore.
DON T YOU DARE. La vérité est là. Du punk dévastateur.
OTZAL STORY. Un mélange très bien fait et très bien interprété. Ca déchire et c’est très bon.
Le meilleur pour la fin. ALTERED BEAST. Je croyai que MANOWAR allait partir avec ce qu’il nous restait de vrai heavy. NON ! Des purs. Des vrais. Le bon esprit, le bon son, les bons riffs. Je suis fan.

Cité Carter, félicitations.

 
Critique : Burno
Note : 8/10
Vues : 1189 fois