Chronique

PRIMAL FEAR - LIVE IN THE USA / Frontiers records 2010

Nos Allemands fidèles à leur sidérurgie depuis maintenant 13 ans nous sortent leur premier album live. Enregistré au pays de l'oncle Sam, ce témoignage tend à démontrer la fureur (aucun jeu de mot là dedans !!) que le groupe développe sur scène.

On débute avec « Before the devil knows re » l'intro du dernier né, puis « Under the radar » du même rejeton qui balance sévère malgré un son un peu faible. La voix de Ralf Sheepers est bien en avant et très bonne, seules les guitares sont en retrait, ce qui est fort étonnant quand on sait l'importance qu'elles ont dans le son du groupe.
« Battalion of hate » enfonce le clou, c'est vraiment dommage que les guitares manquent cruellement de patate, elles sonnent si creuses que ça dénature presque la chanson ! A noter aussi que le pauvre Mat Sinner est complètement inaudible et que la batterie de Randy Black sonne lointaine. Bref vous aurez compris la prise de son est moyenne. « Killbound » puis la géniale « Nuclear fire » prennent le relais. On sent bien la différence entre nouveau et ancien matériel aussi bien au niveau compos que réaction du public.
Par contre « Six time dead (16,6) » met le feu avec son refrain entrainant. D'ailleurs le groupe s'en amuse avec son public (plutôt calme voire peu représenté). Puis « Angel in black » suivit de très près de « Sign of fear » accélère le mouvement. Une chose de très rassurante c'est que Ralf Sheepers ne force à aucun moment pour atteindre ses notes hauts perchées !
Après de tels moments de testostérone nous prenons la magistrale « Fighting the darkness » en pleine tronche ! Effet garanti !! Après ce doux moment épique nous reprenons avec « Riding the eagle » plus rentre dedans et conventionnel mais qui tient sa place sur ce live.
Pour ne pas faire retomber la pression Primal fear nous offre un « Final Embrace » explosif suivit d'un « Metal is forever » atomique !!
Pour finir la ballade aux multiples chanteurs « Hands of time » charmante, puis un « Chainbreaker » dévastateur viennent donc conclure un concert dédier au heavy métal pur souche.

Conclusion : un live convainquant à qui il manque un son plus costaud ! Reste la performance sans faille des cinq Allemands et une set liste efficace.
 
Critique : Guillaume
Note : 7/10
Site du groupe :
Vues : 1222 fois