Chronique

JAMES LABRIE - STATIC IMPULSE / Inside out 2010

Alors que Dream Theater est en pleine tourmente après le départ surprenant et forcé de son leader le batteur Mike Portnoy, son chanteur Canadien sort son deuxième album solo après un excellent et moderne 'Element of persuation'. Alors quelle va être la voie suivie par cet opus ? Réponse de suite.

On attaque d'entrée sur un « One more time » qui en étonnera plus d'un ! Une sorte de death mélodique nous arrive avec un chant agressif. Merde je me serai planté d'album !? Et bien non James débarque par la suite pour donner plus de mélodie. Une entrée en matière surprenante à des millénaires de ce qu'on a l'habitude d'entendre de la part de Mr Labrie. Avec « Jekyll or hyde » on poursuit sur la même voie sauf que cette fois-ci James prend les rènes. On dirait presque du Soilwork par moment. Une chose de sûre, Mr Labrie n'a pas voulu stagner et ça c'est très bien !
« Mislead » ne change pas de registre et nous donne droit à un très bon titre où l'ombre d'In Flames plane. On notera aussi l'excellent travail de James au niveau chant qui retrouve ses sensations d'antan. Une intro calme débute « Euphoric » qui nous offre un métal sombre des plus sublime. Un excellent morceau que voilà fort bien mis en valeur par cette voix ! L'un des meilleurs moments de cette galette.
Avec « Over the edge » on lorgne vers un power actuel qui se rapproche des travaux d'Element of persuation. Un autre bon point pour cet opus surprenant mais dans le très bon sens. « I need you » durcit le ton, sur un power exécutif bien senti. Encore une fois les alternances entre bourrin et mélodie fonctionne à merveille pour le plus grand plaisir des auditeurs.
Pour « Who think i am » on continue dans la même veine ce qui à force manque un peu de variation malgré les bonnes idées. Peut être bien le titre le moins bourrin de l'ensemble. « I tried » nous replonge dans l'univers d'un In Flames pour un court mais intense passage. Pour le moins le deuxième meilleur titre de l'album.
« Just watch me » continue sur la très bonne lignée avec un moment plus mélancolique qui fait des merveilles. Encore du grandiose pour Mr Labrie. Le death mélodique revient en force sur l'énervé « This is war » qui porte très bien son nom. Que dire de plus si ce n'est ouf !! Un refrain exquis et des couplets sauvages, bref que du bonheur !! On vient de se prendre un petit enchainement de folie rien que ça !
Avec « Superstar » on baisse un peu de régime pour un mid tempo moderne. Le refrain aérien est sympathique et donne un petit plus à notre compos. On termine avec « Coming Home » une ballade bienvenue et surtout fort réussie qui vient calmer les ardeurs avec succès. Je suis sous le charme.

Conclusion : James Labrie nous surprend avec cet album sauvage, qui montre son côté le plus agressif. Une excellente idée qui donne droit à un album plein de saveurs ultra agréables à écouter. Perso je suis fan.
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe :
Vues : 814 fois