Chronique

PAPA ROACH - TIME FOR ANNIHILATION / Eleven seven music 2010

Nous voici aujourd'hui devant cet album qui mélange enregistrements solos et titres en live. Oui les Papa Roach ont décidé de nous faire un petit cadeau sous forme d'un Ep / Album où quelques différences avec leur ancien répertoire se font entendre. Tant mieux car je n'aimais pas leur ancien style.

Premier des cinq nouveaux morceaux avec « Burn » qui nous lance dans un hard Us qui envoie bien ! Même si cela ne sent pas l'originalité on peut dire que ça passe fort bien. Avec « One track mind » on poursuit sur un rythme moins soutenu mais avec un très bon groove. On dirait que nos amis se sont enfin mis à faire de la musique... un single qui procure de très, mais alors très bonnes sensations !
« Kick in the teeth » nous donne droit à du sous rock limite indus qui gâche les bonnes intentions du départ. Place à la ballade rock « No matter what » qui passe bien et devrait trouver une place de choix sur les ondes Fm.
Dernier nouveau morceau avec « The enemy ». Un mid tempo un peu trop formaté pour être sincère.

Place au live avec « Getting away with murder » qui fait mal d'entrée et démontre que malgré tout le groupe sait faire de la scène, car quelle patate !! Hommage aux Ramones pour le début de « ...To be love » qui pour la suite retrouve le rock/rappé de que déteste.
Cela s'améliore avec la très réussie et mélodique « Lifeline », puis « Scars » qui suit toujours dans cette veine très mélodique qui fait du bien. Une sorte de ballade fort intéressante, qui passe très bien l'épreuve du live.
Début des plus calmes pour « Hollywood whore » puis rock fort à nouveau pour un bon moment. « Time is running out », poursuit notre concert sur de bonnes bases avec son bon groove certes commercial mais agréable.
Un petit « Forever » prend le relais, ce qui a l'air de bien plaire au public. Il faut dire qu'avec ses couplets calmes et son refrain énervé ça fonctionne bien. « Between angels and insects » reprend les travers du rock/rap. Dernier titre avec l'enjoué « Last resort » qui enflamme le public, mais beaucoup moins votre serviteur.

Conclusion : Une rondelle sympathique qui devrait plaire aux fans et permettre aux jeunes de découvrir un groupe dans l'air du temps, qui ma foi s'en sort plutôt bien. A découvrir
 
Critique : Guillaume
Note : 7/10
Site du groupe :
Vues : 957 fois