Chronique

AMON AMARTH - SURTUR RISING / Metal Blade 2011

Nos vaillants Viking sont de retour après un 'Twilight of the thunder god' plus développé et ambitieux, pour cette fois-ci, honorez le grand Surtur, leader des géants de feu (l'apocalypse en version nordique), sous forme d'une galette plus brute. Attention au voyage...

On attaque très, très fort avec un « War of the gods » qui atomise tout sur son passage. Un métal racé comme nos amis nordiques savent nous les concocter, armé d'un son dévastateur qui te plaque au sol !!! On note que le groupe vient prêcher le côté viking de sa musique bien plus brute mais n'en n'oublie pas des passages plus aérés ainsi que de très bons solos. On découvre avec étonnement « Töck's Taunt - Loke's Treachery Part II » qui voit sa première partie sur l'album 'With Odin on our side' . Un mid tempo musclé qui démontre encore que le groupe en a sous le pied (et quel pied !!).
« Destroyer of the universe » ne semble pas vouloir respirer la joie de vivre et les contes pour enfants, non pas du tout, cette speederie vient t'arracher les cervicales et te prendre à la gorge grâce à un Johan Hegg toujours aussi guttural ! Un petit « Slave of fear » arrive sur ses airs épiques pour nous donner du très bon Vkikng métal toujours empreint de mélodie.
« Live without regrets » sent les champs de batailles avec son rythme soutenu mais pas trop, une sorte de cavalcade dans les fjords, soutenue d'un chant encore plus guttural qu'à l'accoutumée ! Terriblement angoissant !! Un petit must ! Après tout ça « The last stand of Frej », se fait lourd de chez lourd et venimeux au possible, un pur titre de Death mélodique lancinant et envoutant.
Une étonnante mélodie vient à nos oreilles pour un « Victory or death » des plus Amon Amarth, une sorte de single (si on peut dire ça dans ce style) qui ravira les fans les plus Die Hard !! A nouveau un mid tempo plutôt habituel arrive avec de belles parties guitare lead pour ce « Wrath of the norsemen », puis un Death épileptique débarque sur ce « Best I am » tonitruant ! Ça en live, ça va faire très mal !! A noter un super solo de guitare
On termine notre voyage apocalyptique avec un « Doom over dead man » à l'intro toute douce. Un calme bienfaiteur annonciateur d'un futur déluge programmé aux déflagrations importantes. Et bien pas réellement car c'est plutôt sur une sorte de ballade puissante que le groupe nous clôt ce chapitre de leur folklore toujours aussi agréable.

Conclusion : avec ce nouvel album nos Vikings reviennent à une formule plus brute mais pas dénuée de mélodies et autres petites surprises. Encore un très grand album pour nos gaillards qui ne cessent de nous éblouir !
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe :
Vues : 1157 fois