Chronique

PESTILENCE - DOCTRINE / Mascott Records 2011

Une doctrine est un ensemble global de conceptions d'ordre théorique enseignées comme vraies par un auteur ou un groupe d'auteurs. Les doctrines peuvent être considérées quelquefois comme des utopies. Elle peut être d'ordre politique, économique, religieuse, philosophique, scientifique...
La présentation avec ce 6ème album des néerlandais adeptes de Death metal étant faite, partons à la découverte de cette rondelle si fraichement sortie et qui a pour un thème un sujet plus que d’actualité !

L’album débute avec « The predication » et un silence religieux, suivi doucement mais surement par des prières ou sacres de prêtres montant en intensité et violence au plus on s’avance dans cette intro, histoire de nous mettre dans le bain rapidement.
Pour ce qui est des chansons, un mot d’ordre est mis en place. Chaque titre a pour nom un seul mot, mais des mots bien évocateurs : « Amgod », « Doctrine », « Salvation », Dissolve », « Absolution », « Sinister », « Divinity », « Deception », « Malignant » et enfin « Confusion ».

Mais revenons à nos moutons, oui nous pauvres brebis égarées qui suivons certaines théories à la lettre ; L’heure est à la musique. Dès les premières secondes du premier vrai titre une chose se distingue rapidement : le chant de Patrick Mameli. Soit il ne fait que beugler soit il y a un souci. Certes c’est du death metal mais là il y a un hic : ça manque de puissance et d’intensité.
Niveau musical, c’est plus correct : ça bourrine, ça blast, des riffs simples à la gratte ; le standard du genre. La batterie se fait bien martyriser et l’alternance niveau ambiance et rythmique tout au long des dix morceaux se ressent aisément.
Pour finir, au niveau des paroles, le groupe n’y va pas par quatre chemins et dénonce beaucoup de choses : un sacré cri de révolte !

Conclusion : un album en demi-teinte. Certes il est virulent et le groupe nous montre que malgré le temps il est toujours présent, mais Patrick à un réel besoin de travailler car niveau vocal, c’est light. Et comme le dis le groupe : IN MANIPULATION WE TRUST !
 
Critique : Lionel
Note : 6/10
Site du groupe : Myspace de Pestilence
Vues : 1124 fois