Chronique

ICED EARTH - THE GLORIUS BURDEN / SPV Steamhammer 2004

Enfin il est de retour le ICED EARTH nouveau après un HORROR SHOW fabuleux, nos américains nous reviennent avec THE GLORIUS BURDENEt oui autant d’entrain pour ce groupe qui s’est au fil des temps propulsé comme digne représentant de la scène Heavy Métal derrière METALLICA et IRON MAIDEN (rien que ça) cela ne peut pas passé inaperçu.
Pour ce qui est des textes fini les monstres de légendes et bonjour à l’Histoire et celle des Etat Unis (je vous rassure pas besoin d’être une tête en cours d’histoire pour aimer) Passionné par l’histoire du monde des batailles, Jon (maître) Schaffer s’est exprimé sans retenues sur son sujet de prédilection. Donc un grand moment en perspective, oui mais entre temps il y a eu du remue ménage dans le line up (encore) et oui le guitariste Larry Tarmowski est parti et est remplacé depuis par Ralph Santolla mais c’est surtout le départ du chanteur Matt Barlow qui est préoccupant et oui : qui peut remplacer LE chanteur d’ICED EARTH ?
Réponse simple Tim (ex Ripper) Owen ancien chanteur de JUDAS PRIEST depuis le retour du Metal God à la maison (pas la peine de préciser de qui il s’agit)Donc c’est avec impatience que je vais découvrir « le meilleur album ICED EARTH » dixit Jon.
Tout commence par l’hymne Américain, puis arrive « Decleration day » elle vas nous permettre de se donner un avis sur le nouveau chanteur Et là un soulagement la voix est nickel certes moins puissante que Matt mais diablement efficace ouffffff !!!!En 3eme position la 1ère ballade « When the eagle cries » il est vrai que la voix manque d’émotion mais bon on peut se soulager en se disant que cela aurait pu être pire Cotés musique c’est du ‘habituel’ sans plus (dommage)L’album devient plus intéressant à partir de « The reckoning (don’t tread on me) »l’enchaînement « greenface » « Attila » « Red baron/blue max » où la musique et la voix font un putain de bon ménage c’est de la balle !!S’en suit la 2ème ballade « Hollow man » (sublime) et deux chansons bien puissantes (Valley forge et Warterloo).
Sur le deuxième cd là c’est l’hécatombe la guerre est déclarée coup de canon hymne Américain on est en plein Gettysburg Et oui Jon nous réserve LE morceau épique comme pas un. Du très grand ICED EARTH avec l’apport de l’orchestre symphonique de Prague ce cd contient 32 minutes de pur bonheur en pleine guerre. Les guitares répondent au coup de canons le chant de Tim est à son paroxysme l’orchestre joue le chant du cygne tout est réuni pour jouir d’une extase immense « putain que c’est bon » on pourrait y passer des heures à parler de Gettysburg.
Conclusion un album très bon avec deux passages monumentaux « The reckoning » « Greenface» « Attila » « Red baron/blue max » et le subliminal « Gettysburg » Pour le reste de bonnes chansons bien dans l’esprit ICED EARTHA écouter d’urgence et à adopter le petit nouveau car il est très loin de décevoir
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe : site officiel d'iced earth
Vues : 1596 fois