Chronique

VISIONS OF ATLANTIS - MARIA MAGDALENA / Napalm Records 2011

Avec leurs multiples changements de line-up, VISIONS OF ATLANTIS met du temps pour sortir des disques. Il a fallu attendre quatre ans après le très bon « Trinity » et encore quatre ans pour avoir, début 2011, un « Delta » assez décevant. Et là PAN : Quelques mois plus tard, on nous sert un EP nommé « Maria Magdalena ». Renaissance ou agonie ? Réponse dans 25 minutes.

On démarre avec le titre éponyme, et à première vu, le groupe a délaissé un peu les symphonies pour du bon gros riff !! Pas désagréable mais surprenant. C’est assez puissant, la voix juste de Maxi Nil est impeccable, les lignes de chant sont simples mais efficaces… jusqu’au refrain, qui est, disons le, pas bon. Ça sonne faux, avec le croisement bancal des deux chants, bref un échec, et malheureusement ça pourri le morceau.
Pour « Melancholia », il y a du pas mal, comme les couplets et une partie du refrain, mais quelques changements de rythmes sont trop brutaux ce qui les rend inesthétiques et, encore une fois, casse le morceau. Il reste cela dit mieux que le premier.
Enfin sur « Change of tides » on retrouve une bonne intro puissante avec des orchestrations, un gros riff, et un couplet simple au chant mélodieux. Refrain assez accrocheur, on retrouve enfin les bonnes compos du groupe. On regrettera un manque de puissance pour le chant de Maxi. « Distant shores » fait parti de ces morceaux qui passent inaperçus. On croit qu’on écoute depuis 3 minutes ?? non non… juste une. Il n’y a aucune mélodie qui se détache réellement du morceau, les orchestrations passent à la trappe (ou alors faut tendre l’oreille). Alors ça ne serait pas un problème en temps normal, mais un groupe de sympho sans sympho c’est Maiden sans Steve Harris.
« Last shut of your eyes », commence comme une jolie ballade, piano au début puis plus musclé par la suite. Là encore, dommage, pourquoi foutre de la disto après un si bon début ? Bon le morceau est bien donc chipotons pas.
On termine cet EP avec « Beyond Horizon », calme, doux, mélodieux, un moment apaisant.

Ce retour n’est pas ce qu’on peut appeler un retour en force, étant donner que quand on se casse la gueule à la première piste ça ne met pas dans de bonnes conditions.
L’album est en demi teinte, on sent des idées mais mal exécutées, et de la part d’un groupe qui en est au 5ème album, c’est moyen. Et avoir grandement mis de côté la symphonie est une erreur. Avec tous ces changements, le groupe se cherche encore, dommage.

 
Critique : SBM
Note : 5/10
Site du groupe : Myspace du groupe
Vues : 931 fois