Chronique

GOTTHARD - HOMEGROWN ALIVE IN LUGANO / Nuclear blast 2011

C'est le cœur serré et après de longs moments de doute et de tristesse que je m'attèle à cet opus live. Oui, un an après la tragique disparition du grand Steve Lee, nos Suisses décident de sortir ce témoignage live d'une tournée à succès. Capté chez eux dans des conditions particulières, ce live représente tout ce qu'est (était) Gotthard en live et tout ce que fut Steve. Alors prêts pour cet ultime retour à la maison !?

Aux premières secondes d'écoute de « l'intro » on doute sur la qualité du son de ce concert qui semble pauvre, puis « Unspoken word » débarque et met tout le monde d'accord ! Ici nous avons affaire à un son certes roots mais le plus sincère possible !! Et oui le groupe n'a pas retouché son concert et donc nous propose ce qu'il est réellement !! Dès les premières interventions de Steve notre cœur se noue plus encore mais son talent, son charisme et sa bonne humeur communicative prennent le pas sur la tristesse et permet de profiter à fond ! « Gone too far » enfonce le clou et démontre à ceux qui en doutaient que Gotthard Live ça tue !!! Un petit tube qui fait toujours bien son effet « Top of the world » continue toujours à me faire sauter de joie et que c'est bon par les temps qui courent !! Je tiens à préciser, même si ce n'est pas la peine mais, quelle voix ce Steve qui malgré tout est d'une justesse et d'une puissance hors norme, vraiment une des plus belle voix du circuit !! Single du petit dernier en date « Need to believe » passe largement bien en configuration concert et me donne toujours autant de frissons !!
Place à « Hush » qui comme d'hab met le feu, vraiment une tuerie ce titre là !! Un peu de calme avec l'électro-acoustique « Unconditional faith » qui apporte une couleur Us bien sentie.
« Acoustic medley » avec 'Sweet little rocker', 'Angel' et 'One live one soul' vient plonger l'auditoire dans un bain de douceur délectable au possible (ça me rappelle que de bons souvenirs tout ça !).
Après tous ces moment de douceur place au hard rock bien dur avec un excellent « Shangri la » qui tue tout sur son passage !! On poursuit avec « I don't mind » qui envoie elle aussi, avant que la très célèbre et magnifique « Heaven » ne prenne le relai et ne fasse resurgir cette blessure encore ouverte. Après avoir versé quelques larmes bénéfiques « The oscar goes to... » arrive et remet les choses en place. Car Gotthard célèbre ici la vie alors pourquoi s'en priver et « Lift u up » te fait sauter de joie et te défoncer comme si cette journée était la dernière !
Un petit « Leo vs Steve » permet de profiter des talents de notre duo préféré des plus jouissif avant de nous balancer un putain de « Sister moon » qui résonne encore dans mes oreilles !! Ce joyeux concert se termine par un « Anytime anywhere » dantesque.
A l'instar de son best of ballade, Gotthard nous présente un inédit intitulé « The train » aux paroles presque prémonitoires. Une jolie ballade acoustique pour ainsi profiter un dernier instant de cette voix qui nous manque tant déjà.

Conclusion : il est impossible de noter un tel objet tant il représente pour les fans ! Une chose de sûre, cet hommage est parfait pour ceux qui veulent garder un témoignage live de Steve Lee. La boucle est bouclée, le groupe peut poursuivre avec son nouveau chanteur et toi tu resteras à jamais gravé dans notre cœur. Ah putain de camion !!
 
Critique : Guillaume
Note : 10/10
Site du groupe :
Vues : 814 fois