Chronique

PRIMAL FEAR - UNBREKABLE / Frontiers records 2012

Voici le retour de nos valeureux défenseurs du pur métal !! Un retour après 4 ans d'absence (une éternité pour eux) entrecoupé de quelques escapades solitaires ainsi que de l'arrivée d' Alex Beyrodt (Silent Force / Voodoo Circle) enfin officialisé après moult remplacements.

Une intro parfaite pour les débuts de concert intronise l'album. « Unbrekable part 1 » fait son petit effet avant que le riff dans ta gueule de « Strike » ne remette les choses en place !! Avec ce titre on a l'impression de retourner en arrière à l'époque des 2 premiers opus ! Et bien quelle efficacité, le groupe n'a toujours pas ralenti le rythme et c'est tant mieux !!
On poursuit toujours dans la même veine avec un « Give em all » qui accentue l'impression précédente. Après avoir flirté avec le symphonique et le mélodique Primal Fear retrouve son heavy pure souche sans fioriture. En tout cas le groupe est toujours aussi bon et délivre des compos de tous poils ! Sans relâcher la pression « Bad guy wear black » continue sur un rythme plus sautillant et tout aussi plaisant. Un titre pour le live !!
« And there was silence » n'est pas si calme que ça !! Un pur titre speed dévastateur qui rappelle les grands moments du heavy métal teuton !! A noter un refrain mélodique exquis !! A nouveau du taillé pour le live ! Avec « Metal nation » nous avons droit à notre mid tempo puissant et fédérateur. Un nouvel hymne à reprendre en chœur !!
Place au très grand moment de l'opus avec l'épique « Where angels die » et ses 8 minutes de heavy mélodique de très grande classe. Le groupe a démontré ces derniers temps qu'il était très fort dans ce genre et en voici une nouvelle preuve !! Après un tel moment place à « Unbreable part 2 » qui ma foi passe bien avec son métal basique et rentre dedans. On note une fois de plus un super refrain qui rentre dans la tête pour ne plus la quitter !!
« Marching again » déboule pour du speed efficace qui te déchire les cervicales. Malgré les années qui passenyt et le poids des ans, Primal Fear reste une machine de guerre redoutable !! A noter un break symphonique du plus bel effet avant un solo superbe. Place à la ballade « Born again ». Un moment toujours très appréciable et fort bien réalisé par nos Germains. Après ce doux moment on reprend du métal sympathique avec un « Blaze of glory » qui ne casse pas trois pates à un canard mais reste fort plaisant. On termine sur une dernière speederie bien sentie. « Conviction » porte bien son nom, car une chose est sûre, Primal Fear est toujours le maitre du heavy !!

Conclusion : Avec cet opus Primal Fear mène toujours sa barque avec hargne et talent. Un album retour en arrière réussit qui plaira aux fans !
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe :
Vues : 1071 fois