Chronique

PAPA ROACH - THE CONNECTION / Eleven seven music 2012

Penchons nous aujourd'hui sur le cas de Papa Roach, qui il n'y a pas si longtemps sortait un Ep histoire de nous montrer son évolution. Alors quand est il maintenant sur un album entier ?

Une petite intro « Engage », nous met dans l'ambiance avant un « Still swingin » plutôt emballeur. On peut dore et déjà noter la production monstrueuse de James Michael véritable maitre des manettes !!! Pour ce qui est de l'évolution, le groupe semble plutôt revenir en arrière mais accentue un coté électro. Reste un single en puissance. « Where did the angels go » poursuit dans une veine plus lourde. Là encore le groupe sait alterner les sensations pour ratisser le plus large possible, et l'expérience aidant ça fonctionne bien.
On continue sur notre lancée avec un « Silence is the enemy » bien convainquant. Un autre single en puissance efficace à souhait. « Before i die » sent toujours la bonne humeur et la joie de vivre. Ici on est sur une sorte de ballade rock très US et Teenager.
On se remet de façon soft avec « Wish you never met me », un rock métal sans ardeur qui passe sans plus. On ne sauve pas les meubles avec un poussif « Give me back my life » qui pue le commercial à 100 lieux !!!! A oublier.
« Breathe you in » remet du bon rythme et une humeur positive (malgré les paroles). Un titre très efficace qui fait son effet. « Leader of the broken hearts » reprend les travers pop commercial pour midinettes. Pas cool les gars, non pas cool.
Le rock revient avec un plutôt énervé « Not that beautiful », qui sent la colère. Alors peut on m'expliquer ce refrain cul, cul la praline !? Ça gâche tout !! Aller un peu d'espoir avec « Walking dead », qui passera sans laisser de souvenir indélébile !
Alors que je commence à en avoir un peu marre « Won't let up » vient m'achever avec son rock saupoudré de rap. Une bonne idée pour me faire crier !! Heureusement qu'arrive la fin. « As far as i remember » se la joue mièvre et larmoyante sur fond de rock. La coupe est pleine !!

Conclusion : Pour son 7eme opus Papa Roach poursuit son chemin avec de bons arguments. Un opus qui devrait ravir les fans et c'est déjà ça.
 
Critique : Guillaume
Note : 6/10
Site du groupe :
Vues : 735 fois