Chronique

FINSTERFORST - RASTLOS / Napalm Records 2012

FINSTERFORST est un groupe originaire, vous l’aurez deviné, d’Allemagne. Les thèmes et l’inspiration du groupe sont puisés dans cette fameuse « Foret Noire » si chère au groupe. Evoluant dans un style black folk, on peut au moins dire que la musique colle à la mysticité des lieux. Ils nous servent ici leur 4ème album, "Rastlos".

Déjà on va avoir droit à des titres longs, très long (13 minutes au moins !). Ça sent le doom ou le prog… Mais dès l’écoute de « Nichts als Asche » (Qui a fait l’objet d’un clip), on penche plus vers le doom. Le riff est appuyé lourd, la voix très gutturale, caverneuse : un style qui s’affirme.
Quelques éléments folk s’immiscent, rappelant les sonorités chères à Finntroll. Entre les longs couplets, vous aurez droit à des breaks folk orchestraux assez réussis qui apportent une bouffée d’air frais au morceau. On passera de couplet agressif en chant clair, pour revenir encore à des passages à la musicalité merveilleuse qui tranche avec un chant grunt parfois trop haineux.
Longue intro qui monte en puissance sur « Fremd » pour finir sur une déferlante de blast avec une rythmique au triple croche, bien black métal. Le chant quant à lui, toujours puissant malgré un léger manque de musicalité, mais bon on n’est pas là pour faire de la dentelle. On retrouve les passages folks avec guitare sèche qui ôtent cette monotonie qui pourrait rendre le morceau indigeste. Malgré tout 13 minutes c’est assez long, il faut vraiment les enquiller les morceaux. Interlude court avec « Am Scheideweg » où on entend juste le vent et une légère mélodie, quasi imperceptible.
L’intro de « Stirbt Zuletzt » est plus légère et se mêle bien à cette vocalise claire, qui sonne comme une complainte. Le chant clair qui suit est pas top et manque d’énergie. On tire plus vers un folk métal édulcoré que sur le black pêchu que le groupe nous a servi au début. Le morceau est long et assez insipide je trouve.
On reprend le cours normal des choses avec « Ein Lichtschein ». Le morceau a ses passages poignants, dur qui dansent avec des passages plus basés sur les chœurs guerriers, cérémonieux. Mélange classique, mais pas trop mal, bien que moins prenant que ce que je pensais. Le point fort du groupe reste la musicalité et l’efficacité de ses passages instrumentaux. Nouvel interlude inutile avec « Rast » avant de finir avec un épique morceau de 22 minutes !!!
Ainsi « Flammenrausch » résume parfaitement le style du groupe, on y trouve de tout : riffs légers et mélodieux, riffs lourds et appuyés, chant clair, chant guttural, chœurs, l’intégrale en double DVD !

Difficile de noter une œuvre pareille. Il y a de très bons moments, de la créativité musicale, du lyrisme, de l’émotion, mais certains couplets sont longs, trop longs. Ça passerait sur des morceaux plus courts, mais 13 minutes laissent malheureusement quelques longueurs. Mais il faut savoir reconnaitre que les groupe a des cojones ! Et sait faire de la musique. Alors cette œuvre mérite d’être découverte, mais elle est dure d’accès et doit s’écouter dans un bon état d’esprit.
 
Critique : SBM
Note : 8/10
Site du groupe : Site officiel du groupe
Vues : 1011 fois