Chronique

SUMMONING - OLD MORNING DAWN / Napalm Records 2013

Après 18 ans de carrière, SUMMONING est toujours là ! Le style n’est pas simple, ce qui rend la prouesse encore plus grande ! Le prog black c’est pas simple, vous verrez, mais le groupe maitrise depuis le temps, allons faisons leur confiance pour ce nouveau « Old Morning Dawn »

Introduction inquiétante et très efficace, pleine de mysticisme, « Evernight » vous plonge dans l’ambiance avec ses voix murmurées, sa flûte, son orgue. Montée en puissance très réussie. Démarrage lent, acoustique pour « Flammifer » qui verra un riff bien crade mais lent, léger apporte un peu de malsain, avec le chant guttural de Protector, à cette flûte et cette guitare sèche envoutante. Bon on est clairement dans un black teinté de prog/doom, pas de blast pour le moment, plutôt même de la mélodie et de l’enchantement.
Son un peu zarbi pour introduire « Old Morning Dawn », mais le biniou rattrape le coup. C’est long, très progressif, avec un refrain guttural qui donnera sur un long break très folk avec des chœurs très réussis ! Le morceau reprend tous ces éléments et dérive lentement vers sa fin.
« The White Tower » sera l’exemple du morceau trop long : Peu de break ou changement rythmique donc 9 minutes de black low tempo avec une flûte c’est long… Longue intro folk symphonique pour « Caradhras », mais le chant du couplet se fait plus haineux, plus oppressant. Malgré des breaks toujours longuets, les passages instrumentaux sont quand même sympa et bien fichus. Et cela se retrouve sur la plupart des pistes, « Of Pale White Morn » et « The Wandering Fire » n’échappent pas à la règle.
Pour finir ce voyage, parce que oui ça dépayse, « Earthshine » commence avec un joli clavier, puis un trombone, joli duo. Guitare et batterie pour la montée en puissance, et le morceau se lance. Certains passages chantés sont plus clair que guttural, c’est appréciable et ça change !

Bon je dois vous dire qu’il est assez difficile de chronique ce genre d’ambiance, de sonorités, il faut vraiment écouter pour se faire une idée. Pour ma part, je trouve les morceaux un peu longs, mais il y a vraiment du boulot ! En fond ça passe crème, mais si vous voulait speeder ou écouter un bon truc vite fait je vous conseille pas cet album. Choisissez votre camp !
 
Critique : SBM
Note : 7/10
Site du groupe : Site Officiel du groupe
Vues : 580 fois