Chronique

FIND ME - WINGS OF LOVE / Frontiers Records 2013

FIND ME est un nouveau projet monté par le président de Frontiers Records, Serafino Perugino. Le projet a été confié a Daniel Flores (Issa / The Murder for my sweet / Seventh Wonder) pour créer un album de rock mélodique explosive. L’objectif, faire que les chansons soient adoptées et structurées par/pour Robbie LaBlanc de Blanc Faces. Pour ceux, d’autres musiciens mettent la main à la patte dont Erïk Martensson (Eclipse, W.E.T, Jimi Jamison) et Issa se lancent dans le projet pour appuyer Daniel Flores. Au final ce sont douze morceaux qui nous sont proposés pour cette première rondelle du groupe.

Qui dit volonté de rock explosif dit un premier titre qui débarque sur les chapeaux de roue. En effet, ce « Road to nowehere » place rapidement les points sur les ‘i’. Du rock mélodique typé années 80, mélangeant des influences comme Foreigner, Toto ou encore Def Leppard. On notera la prestation de Robbie au chant, qui est vraiment bonne et prenante. Une ouverture bien digeste. Pas le temps de se reposer. Avec « Another world » on repart, clavier en avant, dans un titre puissant, catchy et mélodique qui vous fera vibrer principalement par cette guitare tranchante et toujours ce Robbie en grande forme. « Dancing to a broken heartbeat » pose un tout petit peu plus le tempo pour nous plonger dans un univers où la mélodie et les harmonies prennent le dessus sur le rock même si les riffs tranchants sont bien présents. Après trois morceaux boostés, le groupe décide de calmer la donne avec une ballade nommée « Eternally ». Une structure banale, mais un morceau bien ficelé qui au final accrochera l’auditeur avec aisance. « Firefight » nous ramène dans cet univers rock du début, et nous plonge dans un univers très Def Leppard-ien. C’est taillé pour être direct et efficace, avec un refrain en béton et intense. On n’est pas là pour se reposer, aussi « On the outside » continue d’enfoncer le clou et au passage nous fait plaisir et vibrer.

Ambiance plus sombre sur l’intro pour « One soul », avant d’entrer dans cette musique toujours aussi rythmée et prenante, où le refrain fait mouche, le tout boosté par Robbie décidément en grande forme. Changement de meneur de jeu sur « Powerless ». Ici la batterie prend les rennes et nous entraîne dans ce mid tempo mélodique plaisant et ambiant. Le tempo s’accélère sur « Bottom of my heart » qui donne une envie folle de se défoulé, un peu comme sur le titre « Maniac ». Certainement le meilleur titre de l’album, qui au moment du refrain nous transporte quasiment au septième ciel (ndlr : musicalement parlant). Après cette dose d’adrénaline, « Unbreakable » débarque et pour ainsi dire vient plomber le rythme. Un mid tempo loin de la qualité des titres précédents. Sympa c’est sur, mais différent dans le style de par son aspect plus posé et plus pop-isé – cf son refrain. Le titre suivant, « Wings of love » remonte le niveau en revenant dans un mid tempo rock mélodique prenant et dynamique, même si il manque un petit quelque chose pour en faire un bon titre. Pour terminer cet album, Daniel nous propose « Your lips », un nouveau titre posé, qui prolonge cette sensation de ralentissement dans l’attention et l’énergie de l’album.

Conclusion : FIND ME nous offre là un bien bon premier album qui se voit terminer par trois titres en demi teinte, et qui au final plombent un peu l’ambiance générale. Un groupe prometteur, s’il ne s’encre pas dans ces mid tempo bateaux et quasi inintéressants.
 
Critique : Lionel
Note : 8/10
Vues : 816 fois