Chronique

EDEN'S CURSE - SYMPHONY OF SIN / AFM Records 2013

Deux ans après la sortie de leur très bon troisième album, qui m'avait permis de découvrir ce groupe, les Allemands reviennent donc poursuivre leur carrière mais cette fois ci avec un nouveau chanteur et l'arrivée de Steve Williams de Powerquest !

Une très belle intro symphonique nous accueille pour « Symphony of sin » qui reprend là où le groupe nous avait laissés ! L'arrivée de Nikola Mijic permet de découvrir une très jolie voix qui sied parfaitement au groupe. Une bien bonne entrée en matière, qui se poursuit avec « Break the silence » plus heavy ! Un titre rythmé avec un refrain énorme qui pulse encore plus ce très bon titre.
Place à du pur mélodique avec « Evil divine » qui permet de varier les plaisirs. Le groupe accentue sa personnalité et finalement gagne plus qu'il n'y perd avec son nouveau vocaliste. Intro presque Aor pour « Unbreakable » qui s'accélère vite mais garde un coté hard mélodique très prononcé au niveau chant. Une bien bonne idée lumineuse qui égaille ta journée.
Maintenant c'est au tour de la ballade avec une conventionnelle « Fallen from grace »,bien mais sans plus. Puis la mélodique et entrainante « Losing my faith » prend le relai pour là encore du bon mais sans grand plus. Attention à la facilité.
Cela semble s'améliorer avec « Rock bottom » qui n'a rien à voir avec le tube de UFO. On retrouve de la qualité et de l'intérêt. Et cela ce confirme avec la rythmée mais toujours mélodique « Great unknow ». le groupe distille ses idées à bonne dose et permet à l'auditeur de rester accroché.
On continue toujours baigné dans de douces mélodies sucrées avec un gentil « Turn the page » qui ravira les fans du genre !!
On durcit le ton sur un « Sign of the cross » musclé. Un très bon titre taillé pour le live qui va faire son effet ! Pas de nouveauté pour « Wings to fly » mais encore un bon titre avec un refrain aérien bien trouvé.
Le heavy refait surface sur un « Devil in disguise » simple mais efficace, qui ne fait pas retomber la pression. Nous terminons par « Where is the love » qui n'est pas une ballade comme son titre aurait pu nous l'indiquer mais bel et bien du heavy mélodique bien fichu !! Un titre qui reflète exactement ce qu'est le groupe.

Conclusion : Pour son 4ème album, avec ses nouveaux acolytes, Eden's Curse s'en sort très bien, accentuant son penchant pour les belles mélodies. Du bien bon travail que voilà.
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe :
Vues : 984 fois