Chronique

IRON MASK - FITH SON OF WINTERDOOM / AFM Records 2013

Dushan Petrossi revient déjà avec un nouvel opus ! Certes cela fait deux ans depuis Black as death mais ça fait tout de même 8 albums en 14 ans ! Alors que va t-il en être de ce 5ème opus du groupe.

On débute de manière très Fm avec « Back into mystery » qui même si elle se veut joyeuse peine à faire décoller l'album d'entrée. Alors oui Mark Boals est toujours là et fait le boulot, mais il manque un petit quelque chose pour être plus accrocheur, et je ne parle pas de la partie solo qui tombe comme un cheveu sur la soupe. Bref pas convainquant ! « Like a lion in a cage » part sur les chapeaux de roues pour un titre speed qui se défend mieux !! Seul le refrain un peu bateau gâche un bien bon titre.
Un petit mid tempo avec « One commandment » nous arrive et montre un meilleur visage. Rassurant après un départ quelque peu raté. On retrouve du rythme effréné avec un « Seven samourai », rentre dedans qui là encore fait le boulot ! Mais c'est que ça serait presque du Trash mes amis !!
Place à la longue pièce épique avec « Fith son of winterdoom », qui débute par une intro très cinématographique avant de partir vers des contrées celtiques des plus plaisantes ! 10 minutes de très bon métal mélodique. On change totalement de registre avec un enjoué « Angel eyes demon soul » qui étonne au premier abord, puis on s'y fait. Mais perso je ne suis pas fan.
Ambiance plus sombre et musclée avec « Rock religion » qui est bien mieux, même si elle reste standard. Début calme qui intronise « Father farewell » la ballade de l'opus, très touchante au vu du sujet sensible abordé. Un très bon travail de Mark Boals !
On retrouve un esprit folklorique avec l'enjouée « Eagle on fire », qui permet de se remettre de notre tristesse passée. « Reconquista 1492 » débute à la manière du grand Malmsteen sur une jolie guitare hispanique avant de nous offrir un mid tempo puissant et rageur ! Du pur Iron Mask comme on l'aime !!
Après ce petit moment d'histoire place à « Run to me » bien plus simple et évidente mais efficace et c'est là le plus important. On termine avec « The picture of Dorian Grey ». Un titre speed pour finir en beauté cet opus étonnant. Ici pas de dentelles juste du très bon speed métal qui fait du bien avec une partie solo dantesque.

Conclusion : Pour son 5ème opus Iron Mask délivre un bon album, certes en dessous de ses anciennes productions, mais qui réserve de bonnes choses. A ne pas bouder.
 
Critique : Guillaume
Note : 7/10
Site du groupe :
Vues : 2100 fois