Chronique

KORN - THE PARADIGM SHIFT / Universal 2013

Comment ne pas parler du nouvel album de Korn sans parler du retour de Brian 'Head' Welch ? Impossible (la preuve). Cela faisait depuis 2003 que notre homme avait quitté le navire, mais voilà que le vent a tourné et notre brebis est revenue au bercail. Succédant à un aventureux mais réussi Path of Totality, allons vite découvrir ce come back.

D'entrée de jeu on replonge il y a longtemps en arrière, car oui « Prey for me » sent le bon vieux Korn, mais n'oublie pas d'être dans l'air du temps. Un single efficace qui met tout le monde d'accord ! S'en suit « Love & meth » qui va enfoncer le clou sans sourciller !! En deux titres le groupe vient de démonter sa force et sa grande forme !!! Avec un refrain pareil c'est la fête à la maison !!
« What we do » ne semble pas vouloir relâcher la pression avec encore du très bon. Les guitares (oui enfin deux guitares) sonnent d'enfer sans forcément être trop en avant et Jonathan Devis est toujours aussi impérial !! On ralentit le rythme sur un « Spyke in my veins » plus ambiant avant un refrain énervé saupoudré d'électro. Gros riff pachydermique et typique pour « Mass Hysteria » (un hommage à nos Frenchies !?) qui là encore frappe fort et devrait vite faire un effet bœuf sur scène avec son refrain à scander !!
Toujours pas enclin à ralentir Korn nous assène un « Paranoid and aroused » qui là encore fait son effet ! Les quelques sonorités électros rajoutent ce qu'il faut à ce titre formaté pour gangréner votre cerveau !! Autre single potentiel « Never, never » n'est pas le titre le plus inspiré de l'album mais garde de bonnes choses.
« Punishment time » est une énième preuve de la réussite de nos lascars, du pur Korn venimeux et entêtant comme aux plus beaux jours ! On calme le jeu sur un « Lullaby for a sadist » qui joue avec nous. Une sorte de ballade lugubre et mélancolique qui file des frissons. Jonathan Davis y est remarquable !
On retrouve les riff purement Kornien avec « Victimized » qui défonce tout sur son passage jusqu'au refrain aérien à nouveau magique. On termine avec « It's all wrong » qui ne vous fera aucun cadeau !! Une dernière mandale, pour assoir définitivement son retour aux affaires !!

Conclusion : Comme on pouvait s'y attendre le retour de Head correspond avec un retour en grâce du groupe ! Et oui ça faisait très longtemps que le groupe n'avait pas été aussi inspiré et en réussite !! Pourvu que ça dure !!!
 
Critique : Guillaume
Note : 9/10
Site du groupe :
Vues : 1047 fois