Chronique

ANGELICA - THRIVE / Frontiers Records 2013

Un après la grosse déception avec le deuxième effort de ‘The Murder of my sweet’, Angelica Rylin, sulfureuse chanteuse de ce dernier part au galop et nous offre en ces périodes de fêtes son premier album solo, initié bien entendu par Serafino Perugino aka Mr Frontiers Records.

Autant dire que tout est misé sur la belle, que ce soit de la pochette, au livret. Photos d’Angelica avec corset, pantalon en cuir moulant, maquillage… tout pour attirer le regard, et ça marche ; même s’il faut le dire ça peut faire un peu trop. Mais qui s’en plaindra je vous le demande ?
L’album n’étant pas basé sur le physique de la chanteuse, passons maintenant au plat principal. Oui, nous parlons bien d’un élément de consommation.
Comme il l’est dit un peu plus haut, c’est un projet cent pour cent Frontiers et donc fait pour vendre. Qui dit ça, dit forcément musique à but commercial. Et là, pas de surprise sur l’ensemble de l’album que ce soit au niveau des compositions, de son ambiance et de sa direction. Mais penchons nous un peu plus dans le vif du sujet.

Le titre d’ouverture « Breaking my heart » est tout simplement logique : du pop rock mélodique boosté par les claviers et une ambiance joyeuse, le tout survolé par la très belle voix d’Angelica. Autant dire que l’accroche se fait très bien et ne laissera personne insensible ; d’où le choix d’en faire le single / clip vidéo de l’album. Le morceau suivant « I am strong » est tout autant commercial que le premier mais étrangement reste prenant et intéressant avec sa petite touche rock. Sans grande surprise la douzaine de morceaux de l’album s’enchaînent avec aisance et nous plongent dans cette ambiance pop dance rock catchy et vraiment bien faite.
Il faut dire que le travail de Daniel Flores (The Murder of my sweet) niveau production est très bon et donne aux titres la dimension et la puissance qu’ils méritent. Bien entendu, l’album est loin d’être linéaire, et c’est aussi ce qui plaît. Car même s’il y a beaucoup de claviers, la part de la guitare, basse ou batterie n’est pas délaissée.
Qui dit album de ce statut, dit ballades. On ne loupera pas l’exemple avec par exemple « Can’t stop love » qui même si elle ne révolutionne rien, sera bien appréciable, et surtout sublimée par la voix d’Angelica.

Au final, on pourra retrouver diverses influences dans cet album, venant de différentes périodes. Cela peut aller du plus modernes avec des sonorités façon Cascada, à des sonorités des années 80 stylées A-Ha, Toto ou encore des morceaux plus pop issus de musiques de films à l’eau de rose.

Conclusion : pour un premier effort solo, Angelica Rylin fait les choses bien. Certes ce n’est pas bien original mais c’est catchy, et l’heure d’écoute passe aisément et fera plaisir au final. Une préférence pour les morceaux « This kiss is just for you » et « Take me to your heart ».

Trackliste: Breaking my heart / I am strong / To your rescur / Can’t stop love / Nothing else you can break / Riding out the storm / Rain on my paradise / You will never win / This kiss is just for you / I’m not waiting / Take me to your heart.
 
Critique : Lionel
Note : 7/10
Vues : 702 fois