Chronique

SLAVE MACHINE - DISCONNECTED / Dooweet records 2013

Premier album pour ce groupe Français originaire de Paris, qui nous sert un trash indus direct. Une énième découverte en cette fin d'année avant de s'occuper de la dinde !!

Une intro permet de faire les présentations et déjà on a compris qu'on va en prendre plein la gueule !! Une apparenté avec les monstres Américains de Fear Factory se fait encore plus présente lorsque « Anthrophobia » débarque ! Pas vraiment de nouveauté dans la musique exécutée mais on sent que nos bonshommes maitrisent leur sujet !
Encore un peu de délicatesse avec la froide « The other way » et ses touches électros. Niveau riff ça impose et niveau chant ça hurle comme un cochon égorgé. Bref tout ce qu'on aime ! Encore un peu de douceur avec l'énervé « Just like me » qui pourtant nous offre un refrain aérien fort sympathique.
« Relevant » poursuit sans changer la donne et devrait faire très, très mal en concert !! Un appel à la défonce ! « Will you » ne fait pas dans la dentelle une seule seconde. Ça bourrine à donf et ne lâche rien de rien !!
On termine et oui déjà avec « Trouble » pris entre deux feux, celui du métalcore sans délicatesse et celui de la mélodie subtile. Très Strapping Young Lad tout ça d'ailleurs!!!

Conclusion : Pour un premier opus Slave Machine pose de bonnes bases. Reste à trouver plus de personnalité pour arriver à sortir du lot et surtout faire un peu mieux que 7 titres pour 30 minutes.
 
Critique : Guillaume
Note : 7.5/10
Site du groupe :
Vues : 674 fois