Chronique

ANETTE OLZON - SHINE / Ear Music 2014

L’ancienne (et deuxième) princesse de Nightwish revient sur les devants de la scène metal avec son premier album solo. Autant dire que cet album est important car il va servir à remettre (ou pas) les pendules à l’heure comme l’avait fait Tarja à son départ de Nightwish. Un album, produit par Stefan Örn (compositeur et producteur du titre gagnant de l’Eurovision 2011, Running Scared). Un album qui pour ainsi dire, est sur un fauteuil éjectable.

A quoi peuvent s’attendre les fans ? Un album dans la veine de Nightwish ou un album personnel. Le coup de poker est lancé et Anette nous dévoile un disque personnel quel a commencé à composer en 2009, c'est-à-dire à ses débuts dans Nightwish.
Autant dire que la surprise n’est pas réelle à 100%. Loin, bien loin de toute cette grandiloquence Nightwishienne, la suédoise débarque avec un album de pop-metal. Et les mots ne sont pas machés ici. Ne cherchez pas à vouloir un album rempli de puissance musicale, de hargne, ou de morceaux agressifs. Le terme ‘pop’ est utilisé à bon escient. La partie metal étant faite par quelques arrangements ici et là histoire de pouvoir rentrer dans cette catégorie musicale recherchée par les die-hard fans de groupes à chanteuses.
Pour le reste, musicalement pas trop de reproches à faire. La musique est bien faite, et se glissera dans les oreilles de tout un chacun sans difficultés. L’aspect commercial se faisant ressentir à plein nez.
Pour le reste, comme il l’est sous entendu un peu plus haut, pas de morceaux envolés ou vraiment marquants. La dizaine de morceaux de cette rondelle reste dans la même veine, à savoir délicat, berceur et optimisé à 200% grand public tout âge confondu.

C’est travaillé, pas mauvais, mais le manque d’inspiration et de prise de risque est flagrant et donnera le sentiment d’être aseptisé au final. Certes le tout se laisse écouter et fera passer un moment de détente non négligeable, mais on aurait espéré quelque chose d’un peu plus vivant.
La catapulte ne sera pas utilisée, mais quelques crans peuvent bouger rapidement si la dame s’encre dans ce style musical, surtout connaissant ses capacités vocales.

Morceau préféré : Lies

Trackliste : Like a show / Shine / Floating / Lies / Invincible / Hear Me / Falling / Moving Away / One Million Faces / Watching me from Afar.
 
Critique : Lionel
Note : 6/10
Vues : 796 fois