Chronique

PRETTY MAIDS - LOUDER THAN EVER / Frontiers records 2014

Le groupe Danois aurait 'il trouvé une seconde (troisième ! ah c'est pas gentil) jeunesse !? C'est à croire ! Voici qu'a peine 1 an après la sortie de leur dernier époustouflant album, nos Nordiques remettent déjà le couvert. Alors oui ici c'est un faux album puisque il ne comprend que 4 nouveautés et des ré-enregistrements. Mais bon, ne boudons pas notre plaisir.

Allez c'est parti les amis avec un « Deranged » qui envoie des pieds et démontre bel et bien que Pretty Maids est en forme !! Du vrai heavy moderne qui annonce de bonnes choses. On enchaîne direct avec « Playing god » (Planet panic) une relecture énergique qui donne une seconde chance à cette chanson.
« Psycho time bomb » (Scream) se voit rajeunir et surtout customisé en un brulot de heavy mélodique efficace. Place à une nouvelle chanson avec la semi ballade « My soul to take » qui est sans grand plus mais montre le groupe sous un angle plus doux.
On continue de déterrer les corps avec « He who never lived » (Planet panic) qui montre que le groupe à su aussi être épique ! Un titre un peu oublié mais heureusement remis au goût du jour pour permettre au plus grand nombre d'en profiter !! « Virtual brutality » (Planet panic) qui est un de mes titres préférés du groupe est aujourd'hui présent. Il faut dire que l'album duquel il est extrait n'a pas rencontré le succès qu'il méritait !!
Deuxième grand moment (pour moi) avec l'arrivée de « Tortured spirit » (Carpe diem) merveille de heavy mélodique avec un refrain magique et un Ronnie Atkins exquis (le pouvait il autrement).
La ballade « With these eye » (Anything worth doing is wroth) débarque et enivre l'auditeur. Sûrement l'une des plus belles (la plus belle) ballades du groupe !! Encore, que du bonheur !!
Retour sur du nouveau avec la dynamique « Nuclear boomerang » qui déboîte et va faire mal en live !!! Une petite tuerie qu'il aurait été dommage de ne pas connaître !! On poursuit les réjouissances avec « Snake in eden » (Anything worth doing is wroth) petit brûlot qui sur scène envoie des pieds et démontre qu'en version 2014 elle a toujours son mordant !! Du plus récent avec l’excellente « Wake up to the real world » qui fait plaisir à entendre ! Un single en puissance, mortel !
On termine avec la 4ème nouveauté « A heart without a home » une ballade fort agréable avec un Ronnie tout en retenue. Une très belle manière de finir.

Conclusion : Voilà une très belle intention (pour se faire une idée d'une partie de son histoire, trop vite oubliée) qui prouve que le groupe n'a jamais sorti de mauvais album durant toute sa carrière. Un bon moyen de donner une seconde chance à des titres sous estimés à tort et ajouter de la nouveauté. Décidément Pretty Maids est vraiment grand !
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe :
Vues : 592 fois