Chronique

EPICA - THE QUANTUM ENIGMA / Nuclear Blast 2014

Après un très bon mais assez complexe « Requiem for the Indifferent », et la grossesse de miss Simons, EPICA a eu le temps de préparer et peaufiner ce tant attendu « The Quantum Enigma ». Le groupe a travaillé ensemble, à l’ancienne sur cet opus, et ça s’entend clairement. Ne vous inquiétez pas je vais tout vous dire.
Premier fait notable qui fait son effet : la pochette est une merveille, et ce n’est que le début…
On y va, pièce par pièce…

ORIGINEM : Introduction orchestrale, comme tous les albums. Les orchestrations et les chœurs sont merveilleusement mêlés, c’est puissant, mélodieux, avec une tension qui va crescendo, jusqu’à l’explosion :

THE SECOND STONE : LA claque !! Un riff dévastateur excellentissime avec un orchestre boosté à bloc ! AAHHHH que c’est bon !!Simone est très en voix, plutôt dans un registre main stream, et le couplet est très prenant, la rythmique martèle bien comme il faut alors que le refrain se veut plus posé. Les chœurs font toujours un peu religieux mais passent bien. Le refrain claque à mort, c’est jouissif. Point !
Là on peut dire qu’EPICA impose avec un morceau plus direct et cernable que ne l’était « Monopoly on Truth » sur « Requiem for the Indifferent ».

THE ESSENCE OF SILENCE : Piano et violon envoutant lance le morceau avant de se faire éjecter par un riff putain de lourd ! Un truc de fou ! Le duo Mark/Simone est impérial sur le couplet, avec une Simone très lyrique (ça nous manquait !). Le refrain est épiquissime, puissant, une tuerie !
Quelle puissance sur les chœurs et l’orchestre !! Le break avec un Mark énervé prend une toute autre dimension. Respect !

VICTIMS OF CONTINGENCY : Nouvelle intro orchestrale avec une rythmique soutenue, pesante, racée avec un bon gros blast des familles ! Les chœurs féminins épiques contrastent merveilleusement bien avec un Mark en forme dans un couplet purement death métal!
Encore une fois le refrain chanté par Simone est un bijou ! Avec des paroles pleines de bon sens, une vraie réussite !!

SENSE WITHOUT SANITY: Ma claque!!! Le 3.5 tonnes que tu te bouffes dans ta mouille!! Intro symphonique envoutante qui monte en puissance jusqu’à exploser sur un riff anthologique! Une bombe dans ta face !!
Le couplet est plus lent que les autres morceaux, les lignes mélodiques sont très bonnes, et assez classiques pour le groupe, mais le refrain avec Mark est dantesque !! TOUT est parfait ! Le chant de Mark, l’orchestre, les chœurs, le riff, TOUT !!
Le break est plus léger, ça calme et passe crème. Le morceau est un pavé puissant !

UNCHAIN UTOPIA : Encore une intro épique avec une parfaite fusion du classique et de métal ! Nouveau très bon travail de Simone sur le couplet et le refrain où là sa voix est mêlée au chœur pour le meilleur effet !
Par moment Simone se veut plus lyrique, plus opéra, et c’est pas pour me déplaire !

THE FIFTH GUARDIAN – INTERLUDE : Comme son nom l’indique, c’est une interlude, ce qui confirme l’architecture classique des albums d’EPICA.
Ici on a un thème asiatique assez relaxant, prenant, assez zen attitude ! Les percussions s’en mêlent, l’orchestre également, la tension monte pour donner l’impression d’entendre un pure B.O d’un grand film. Magique.

CHEMICAL INSOMNIA : Morceau plus conventionnel, avec un riff plus soutenu, on est loin de « Consign to Oblivion », on envoi du lourd, et ça depuis qu’Isaac Delahaye a rejoint le groupe. Bref, très bon morceau mais moins claque que les autres.

REVERENCE – LIVING IN THE HEART: Riff trash/death bien bourrin lance le morceau. Le couplet est sympathique, assez classique, qui se différencie du refrain qui est lui tout en chœur, prenant. L’orchestre est toujours présent, puissant, avec une grosse mise en avant des cuivres, c’est juste trop bon !! Et Isaac nous régale encore une fois d’un solo, où il jouera avec un Coen qui prouve qu’il est aussi un soliste hors pair au clavier !
Le final grandiose avec Simone qui est au top de sa forme donne une vrai claque !

OMEN – THE GHOULISH MALADY : Un magnifique piano pose l’ambiance, la puissance viendra des guitares et dès l’explosion on en prend plein la vue ! Le couplet est calme, avec un chant très cristallin de Simone, et sera plus main stream sur le refrain encore une fois… ? Encore une fois… ??? DANTESQUE !!! Vous suivez pas hein !!
Je sais ça fait beaucoup de dantesque dans la chronique mais je vous avais prévenu !
Et très bon retour de Mark qui se faisait un peu discret depuis deux-trois chansons.

CANVAS OF LIFE : LA ballade de l’album. Une très belle pièce. La mélodie de guitare sèche, qui reprend le thème piano de l’intro, est juste merveilleuse, belle et envoutante. Le couplet est fat en duo piano voix, j’adore, c’est magique. La disto viendra un peu plus tard avec l’orchestre, pour donner une autre ambiance. Pur chef d’œuvre !!!

NATURAL CORRUPTION : Mélodie celtique sur l’intro, ce qui est assez inhabituel pour le groupe mais très plaisant ! Une bonne surprise ! Très bon couplet, assez classique, mais alors le refrain est une pure bombe !! Le break contraste bien avec le reste du morceau, c’est très bien amené et ça passe nickel, les lignes mélodiques sont très bonnes et le solo, encore, excellent !! Technique et bourré de feeling, bref dans ta face !

THE QUANTUM ENIGMA – KINGDOM OF HEAVEN PART 2: Deuxième partie du pavé “Kingdom of Heaven”, avec toujours en intro ces chœurs de moines tibétains. Le morceau est très bon, mais pas autant, malheureusement, que la première partie, et de peu. Bon par contre c’est plus majestueux et épique, rien à voir avec l’autre même. On a toujours des changements d’ambiance, de tempo, c’est un très bon morceau de fin d’album !
Quoi ? Déjà la fin ?? Damned !!!

Bon ben je crois qu’il est temps de conclure. Inutile de vous dire que cet album est un chef d’œuvre ! A mon sens un des meilleurs de la discographie du groupe ou du métal symphonique en général. Difficile de le comparer à un autre album du groupe, mais disons qu’ils ont su prendre ce qu’il y a de mieux et le sublimer.
Alors à écouter sans modération !
 
Critique : SBM
Note : 9.5/10
Site du groupe : Site Officiel
Vues : 1673 fois