Chronique

SEBASTIAN BACH - GIVE' EM HELL / Frontiers records 2014

Il est toujours bon de retrouver notre Baz pour un nouvel opus. Car n’empêche c'est toujours un petit événement en soit !! 3 ans après son dernier opus quelques changements sont intervenus (départ de Nick Sterling) et voilà que notre Canadien se voit entouré d'une tripotée d'amis très doués pour nous donner une leçon de métal !

On entre en enfer avec « Hell inside my head » qui montre un visage plus rugueux et métal que ne l'était Kicking and screaming ! Un très bon départ direct et persuasif. S'en suit « Harmony » composé par un certain Duff McKagan (le riff ressemble beaucoup à se qu'on trouve chez Loaded). Un morceau entre couplet punk et refrain mélodique. Une bien belle trouvaille.
Par contre là on est en plein heavy US avec la malsaine « All my friend are dead ». Une fois de plus le refrain très mélodique contraste avec ces couplets musclés. Un single (qui me fait un peu penser à du Alice Cooper période Brutal Planet) calibré qui devrait fonctionner. On change encore de style pour la lourde et moderne « Temptation » d'un certain John 5, (qui officiait déjà sur le précédant). Là encore sa sonne et envoie, mais on peut regretter que l’intervention des divers compositeurs, malgré tout leur talent, ne rendent pas d'union à cette opus. On note une fois de plus un mélange entre couplet métal et refrain mélodique plus rock.
Cette fois ci c'est sous forme de pseudo ballade que débarque « Push away » écrite par Steve Stevens et qui voit notre chanteur faire des prouesses !! Un super titre que voilà !! Après cette 'pose' voici qu'arrive « Dominator » en forme de rouleau compresseur. Un très bon titre de heavy mélodique qui lui va comme un gant. Du très lourd !
Place à la vraie ballade : « Had enough » qui même si elle reste simple fait son effet et permet de calmer un peu nos ardeurs. « Gun to a knife fight » à nouveau signé Steve Stevens fait des étincelles et poursuit notre album sur les bons rails.
C'est au tour d'une reprise avec « Rock n roll is a vicious game » du groupe April Wine. Une 'influence' du folklore Canadien, dans une sorte de ballade country rock , typique des Nords Américains. Il n’empêche que notre Baz s'en tire super bien et s'approprie très bien le morceau. On reprend les choses sérieuses avec « Taking back tomorrow » qui ne fait pas dans la dentelle ! Une sorte de single en puissance qui fait bien son boulot.
Un riff à t'arracher la tête débarque le temps d'un puissant « Disengaged » qui fait mal et devrait vite trouver sa place en concert !! Que du bonheur ! On fini par « Forget you » un mid tempo sombre et lancinant avec un Sebastian inquiétant. Une très bonne idée qui file les frissons et clôt de manière diabolique cet opus tout droit sorti de chez Lucifer.

Conclusion : Mr Bach poursuit sa carrière solo avec force et conviction, armé d'une ribambelle de titres efficaces. Certes ça manque un peu de personnalité mais vu le boulot abattu par notre chanteur pour leur donner vie, l'effet est garanti !
 
Critique : Guillaume
Note : 7/10
Site du groupe :
Vues : 741 fois